Pourquoi "Marseille a été abandonnée" ? La réponse de Manuel Valls

Le ministre de l'intérieur sera cet après-midi à Marseille après un nouveau règlement de comptes survenu hier soir dans la ville. Ce matin, Manuel Valls, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-RMC, a créé la polémique en déclarant que "Marseille a été abandonnée" et critiqué le maire de la ville. 

Manuel Valls sur BFM-RMC le 20 août 2013
Manuel Valls sur BFM-RMC le 20 août 2013

Cet après-midi, le ministre va réunir les parlementaires de la ville de Marseille et demandé que tout le monde prennent ses responsabilités. Manuel Valls va donner davantage de moyens à la police judiciaire avec l'octroi d'enquêteurs supplémentaires pour aller au coeur des trafics de drogue.

Le ministre a rappelé que la moitié de Marseille est composée de cités populaires. "Les cités ont été abandonnées en matière de sécurité, d'école, de lutte contre la pauvrété et la précarité" a-t-il déclaré. "Marseille a été abandonnée pendant des années par l'Etat et les collectivités territoriales, notamment la municipalité". "La moitié de la ville de Marseille est en zone de sécurité prioritaire". "Nous nous attaquons à ce trafic de drogue qui gangrène cette ville et ces cités et pas seulement Marseille, le reste du pays est touché, mais il est vrai qu'à Marseille c'est plus spectaculaire".

durée de la vidéo: 00 min 54
"Marseille a été abandonnée" selon Manuel Valls


Qu'a fait Jean-Claude Gaudin, maire UMP de Marseille ?

"Il a fallu que je décide de mettre le paquet sur Marseille pour qu'enfin Jean-Claude Gaudin (...) décide enfin un plan de vidéo-protection sur l'ensemble de la ville, décide enfin de mettre en place une police municipale (...) 7 jours sur 7", a déclaré Manuel Valls. "Combien d'emplois d'avenir ont été créés par la municipalité ? 0 "

Sur la surenchère de Samia Ghali, sénatrice PS de Marseille

"Il y a une surenchère des élus (...) parce qu'il y a des primaires socialistes pour désigner le candidat à la ville de Marseille (...)". "Nous obtenons des résultats". Le ministre précise que le démantelement d'un trafic de drogue à La Castellane c'est plus de 60.000 euros de gain par jour". Le trafic de drogue en France c'est 2 milliards d'euros. "Seules des enquêtes en profondeur permettront de démanteler ces trafics et de mettre fin à ces tueries".


L'interview dans son intégralité, de Manuel Valls sur Marseille, par Jean-Jacques Boudin, sur BFM-RMC


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique