Delon Armitage à sa femme : “Ne laisse pas les enfants regarder mes matches”

© JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
© JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Sifflé sur tous les terrains dès que le RCT jouait à l'extérieur, Delon Armitage a vécu des mois difficiles. Pour avoir chambré un adversaire en finale de coupe d'Europe, il a payé cher. Il se confie dans L'Equipe : "Je ne voulais plus rester en France ".

Par Olivier Le Creurer

Heureusement, le RC Toulon et les supporters ont fait bloc pour le soutenir. "Siffler Delon, ça devient pénible. Je ne l'accepte pas, et je ne l'accepterai pas, même s'il ne jouait pas à Toulon. Ça me dépasse, c'est stupide", avait lancé Bernard Laporte.
Le club : "Nous venons d'envoyer une lettre à tous les Présidents de clubs de TOP 14 pour les sensibiliser au cas de notre joueur. Lettre dans laquelle nous les sollicitons afin qu'ils fassent passer auprès de leurs supporters un message de tolérance et de respect envers Delon Armitage."

"Tu n'as tué personne."

Même les joueurs adverses le soutiennent selon lui: "Que se passe-t-il ? Tu n'as tué personne." Mais dans l'Equipe, il avoue: "Je le vis mal, même si je prétends que je n'y fait pas attention." 

J'ai dit à ma femme: "Ne laisse pas les enfants regarder mes matches. Tous ces sifflets, ce n'est pas bon pour eux."


"Aujourd'hui encore, je continue de ne plus rien manifester quand je marque car j'ai envie que tout ça s'arrête. Mais j'adore à nouveau un peu le rugby."

Pour autant, Delon Armitage devrait poursuivre l'aventure à Toulon. Une prolongation de contrat de deux ans est prête.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus