Marseille : Mennucci (PS) et Gaudin (UMP) à égalité au second tour des municipales 2014

 Les deux hommes recueilleraient chacun 41% des voix au second tour selon un sondage réalisé par CSA en partenariat avec Orange, Le Figaro et BFMTV. Un second tour sous forme de triangulaire avec Stéphane Ravier (FN), 18%.

© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
A 150 jours des élections municipales, Jean-Claude Gaudin (UMP) et Patrick Mennucci (PS) sont à égalité des intentions de vote pour le second tour.  Le front National et son candidat déclaré, Stéphane Ravier, est crédité de 18% des voix. Ce sondage a été réalisé par téléphone les 21 et 22 octobre, après la primaire
socialiste de dimanche, auprès d'un échantillon représentatif de 802 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à Marseille, constitué d'après la méthode des quotas après stratification par secteur de résidence.

Les intentions de vote pour le FN sont en baisse

Un sondage précédent mettait le Front National en deuxième position des intentions de vote à Marseille. Aujourd'hui, Stéphane Ravier, son candidat n'est crédité que de 22% au premier tour derrière le socialiste Patrick Mennucci, 25%. Jean-Claude Gaudin (UMP) arrive en tête de ce sondage au premier, avec 34%. A noter que le maire de Marseille ne s'est pas encore porté officiellement candidat à sa succession.

Les autres candidats

Le Front de Gauche et son probable candidat, Jean-Marc Coppola obtiendrait  8% des voix
La liste d'Europe Ecologie les Vert menée par Karim Zéribi  obtient 7% des intentions de vote
Le Modem et Jean-Luc Bennahmias sont absents de ce sondage.

Le choix des sondés se ferait en fonction de considérations "locales"

Dans ce sondage, une majorité (54%) de personnes interrogées considèrent qu'en mars, ils voteront "en fonction de considérations purement locales", 31% pour s'"opposer
au Président de la République" et au gouvernement", et 8% pour les soutenir.
Parmi les sujets de préoccupation des habitants arrivent en tête la lutte contre a délinquance, citée par 66% des sondés, la propreté et la gestion des déchets
(52%), le montant des impôts locaux (35%), les transports en commun et les liaisons avec les autres villes et le stationnement et la circulation (à égalité, 25%).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter