Les défenseurs du loup se mobilisent à Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenegre

Alors que plusieurs attaques de loups ont eu lieu dans notre région ce mois-ci, l'association FERUS appelle à manifester à Paris aujourd'hui pour défendre le prédateur contre les battues.

Les défenseurs du loup se retrouvent à Paris ce dimanche à l'appel de l'association FERUS. Le rendez-vous a été donné au dernier moment ce matin sur les réseaux sociaux

Protéger les troupeaux

Cette action des pro-loup vise à dénoncer les "dérives récentes du gouvernement et des préfets en matière de gestion du loup" et notamment la chasse en battue notamment :

"Nous exhortons le gouvernement à donner la priorité à la protection des troupeaux, seule solution durable permettant une cohabitation loup/pastoralisme effective et sereine. Les tirs de loups ne constituent nullement une solution sur le long terme et provoquent de nombreuses dérives (tir de louves allaitantes, chasses en battue, etc.). De lourds moyens humains et financiers sont mobilisés (agents ONCFS sur le terrain, achat de pièges-photo, de carabines équipées de lunette à vision nocturne, utilisation d’hélicoptère) pour mettre en oeuvre ces tirs alors qu’il serait autrement plus judicieux de les utiliser pour protéger efficacement les troupeaux!"

600 attaques

Dans le même temps, une nouvelle attaque du loup dans le Mercantour suscite la colère des éleveurs des Alpes Maritimes. Cette fois le prédateur s'en est pris à un cheval, ce qui est assez inhabituel. On dénombrerait 600 attaques depuis le début de l'année. 

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, même inquiétude et même colère des éleveurs de brebis. Le week-end dernier une meute  a pris pour cible un troupeau. Dans ce département les attaques ont augmenté de 13 % par rapport à l'an dernier.  




En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.