Virtuosité des chevaux à la corrida de Rejon

Neuf mille spectateurs pour assister à la corrida à cheval ce lundi dans les arènes d'Arles. Un vrai succès pour cette discipline qui est l'ancêtre de la corrida à pied. Les deux meilleurs cavaliers du moment ont fait le spectacle ainsi que la Nîmoise Léa Vicens.

La Nîmoise Léa Vicens s'est produite ce lundi dans les arênes d'Arles.
La Nîmoise Léa Vicens s'est produite ce lundi dans les arênes d'Arles. © France 3 Provence-Alpes
Avec six oreilles récoltées au total par les caballeros de la traditionnelle corrida équestre matinale de la feria d'Arles, ce nouveau rendez-vous a été lundi un succès complet et légitime. Face à un lot de toro du Murube, donnant dans l'ensemble un remarquable jeu, le trio réunit a pleinement répondu à l'attente des aficionados.

Virtuosité des chevaux

Avec un sens du spectacle permanent, une efficacité constante et sur des chevaux d'une étonnante virtuosité, Andy Cartagena a offert des combats exemplaires. Grâce à sa technique, son intuition et son intelligence, le caballero espagnol a signé l'une de ses prestations les plus abouties vue sur la piste d'Arles. Avec une alegria sans faille, Diego Ventura a également affronté chacun de ses toros. Aux banderilles surtout, il a confirmé son potentiel et sa capacité à maintenir un rythme soutenu entre chaque pose.

Le sens du combat de la rejoneadora nîmoise

Très attendue pour ses débuts à la feria d'Arles, la rejoneadora nîmoise Léa Vicens a étalé de précieuses qualités et montré son niveau actuel. Si son premier combat a été gâché dans sa phase finale, face au dernier toro de la matinée, elle a déployé tout l'éventail de ses caractéristiques. Avec un réel sens du combat, de l'aisance et du brio, Léa Vicens a conquis par sa valeur et son sérieux.


durée de la vidéo: 01 min 50
Reportage de Marie Arnaudet et de Alban Poitevin





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
féria d'arles