Affaire Pastor : le tireur et son complice identifiés par ADN et vidéosurveillance

La conférence de presse de Christian Sainte (à gauche), directeur interrégional de la police judiciaire, et Brice Robin, le procureur de la République de Marseille, ce mardi. / © Jean-Louis Boudart/France 3 Provence-Alpes
La conférence de presse de Christian Sainte (à gauche), directeur interrégional de la police judiciaire, et Brice Robin, le procureur de la République de Marseille, ce mardi. / © Jean-Louis Boudart/France 3 Provence-Alpes

Le procureur de la République de Marseille vient de donner des détails sur l'enquête concernant l'assassinat de l'héritière monégasque Hélène Pastor. 2 personnes seraient clairement identifiées comme le tireur et son complice. Des flux d'argent suspects ont été découverts sur les comptes du gendre.

Par Karine Bellifa

Vingt-trois personnes sont toujours en garde à vue ce mardi dans l'enquête sur l'assassinat d'Hélène Pastor, dont deux hommes identifiés grâce à la vidéosurveillance, la téléphonie qui a permis de les géolocaliser et les analyses ADN. 

Le tireur et son complice identifiés

Agés de 24 et 31 ans, ces Marseillais d'origine comorienne sont connus de la justice. Ils ont été interpellés dans les quartiers nord de Marseille ce lundi. Le procureur évoque trois éléments "probants" permettant de les identifier comme le tireur et le complice sur place :

  • "l'étude des images" de vidéosurveillance, de Marseille à Nice, "en amont et aval des faits", dans les gares de Nice et Marseille par lesquelles ils sont passés.
  • la géolocalisation permise par les téléphones
  • l'ADN de l'un des suspects, recensé au fichier des empreintes génétiques, retrouvée sur une bouteille de gel douche dans un hôtel de Nice.

Repartis à Marseille en taxi

Partis de Marseille vers Nice en train les deux suspects se sont d'abord rendus dans un hôtel sous un faux nom, avant de se rendre séparément, en taxi, vers le lieu de l'assassinat. Ils ont ensuite pris la fuite à pied, puis en bus pour rejoindre leur hôtel, avant de prendre un même taxi pour retourner à Marseille. "Des sommes d'argent importantes" ainsi qu'un "sac de sport similaire à celui qui a servi à transporter l'arme" ont été retrouvés aux domiciles des suspects.

Un contrat portant sur des centaines de milliers d'euros

A Rennes, où l'un d'eux s'était "mis au vert", 10.000 euros ont été saisis, selon le procureur. A une question évoquant des montants de centaines de milliers d'euros versées pour commettre cet assassinat, M. Robin a répondu : "c'est peut-être plus important que ça", renvoyant une fois encore à la conférence de vendredi.

Des flux financiers suspects sur les comptes du gendre

Les enquêteurs étudient la piste familiale. Sur les comptes du gendre de la milliardaire monégasque des "flux financiers suspects" apparaissent, indique le procureur de la République de Marseille. Wojciech Janowski, des flux "qui méritent des explications".

Des liens sont apparus avec deux individus que je peux qualifier d'intermédiaires en relation directe avec les deux suspects"


a ajouté le procureur indiquant qu'il n'y "avait aucune relation directe entre M. Janowski et les deux suspects". M. Janowski est consul honoraire de Pologne à Monaco depuis 7 ans, et ne bénéficie pas d'immunité diplomatique. Il a un casier vierge, a précisé M. Robin.

La fille interpellée pour "nécessités de l'enquête"

Sylvia, la fille de la femme d'affaires, et épouse de M. Janowski, a été interpellée "uniquement pour les nécessités de l'enquête", a ajouté M. Robin. La fille d'Hélène Pastor est également en garde à vue depuis lundi. Pour l'instant, aucun mobile n'a été identifié.  

Des gardes à vue de 96 heures

14 personnes ont été interpellées à Marseille, 5 à Nice et 4 à Rennes. Leurs gardes à vue, commencées lundi à 14h, peuvent durer 96 heures, soit jusqu'à vendredi. Le procureur de la République donnera une nouvelle conférence de presse ce vendredi à 17h, à l'issue des gardes à vue.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus