Cet article date de plus de 6 ans

Opération "Dragoon": un succès militaire immédiat

Le 15 août 1944, l'opération "Dragoon" (débarquement de Provence) débute à l'aube. L'objectif est de constitué une ligne de front de 25 km de long. C'est un succès militaire immédiat. Il surprend encore les historiens. 

© INA
Le 15 août 1944, l'opération "Dragoon" débute à l'aube. L'assaut naval a lieu sur la côte des Maures qui échappent aux batteries allemandes postées à Toulon. 2000 navires approchent du rivage. Le débarquement peut commencer avec 260 000 combattants.
L'objectif est de constitué une ligne de front de 25 km de" long. C'est un succès militaire immédiat. Il surprend encore les historiens.

"C'est une réussite qui n'était pas prévue. Pour plusieurs raisons: la faiblesse des troupes d'occupations qui manquaient de réserves, de couvertures aériennes, navales et qui étaient largement démobilisées."

La 7ème armée américaine sous le commandement du général Patch avance rapidement vers la haute Provence et la vallée du rhône. Pendant ce temps, les troupes françaises de l'armée B du général De Lattre de Tassigny s'emparent des ports stratégiques de Toulon et Marseille bien avant la date prévue.

"Ce succès même contribue à ce que l'on ait l'impression que ce débarquement a été quelque chose de mineur, explique Jean-Jacques Jordi, historien."


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire seconde guerre mondiale