Top 14: le carton de Toulon

Delon Armitage et Maxime Mermoz à l'issue de la rencontre / © FRANCK PENNANT / AFP
Delon Armitage et Maxime Mermoz à l'issue de la rencontre / © FRANCK PENNANT / AFP

Le Rugby Club Toulonnais, double champion d'Europe et champion de France en titre, a atomisé (60-19) le promu le Stade Rochelais, samedi au stade Mayol lors de la 2e journée du Top 14 de rugby. Avec à la clé 9 essais.

Par Olivier Le Creurer avec l'AFP

Déjà vainqueur en ouverture du championnat la semaine dernière à Bayonne (15-29), les hommes de Bernard Laporte ont pratiqué un beau rugby de mouvement en inscrivant neuf essais face aux Rochelais.


Toulon mené 7-0

Les Toulonnais ont pourtant été cueillis à froid dès le coup d'envoi. Sur la récupération de balle et leur première offensive, les Maritimes trouvaient l'ouverture. En bout de ligne, l'ailier australien Alofa Alofa, tout juste arrivé des Waratahs avec qui il a remporté le Super 15 début août, s'offrait une toupie pour effacer son défenseur et marquer. Grant transformait et La Rochelle prenait la tête (7-0, 2).

Bien entendu, la réaction des Varois était immédiate. Quelques excès de précipitation plus tard, le troisième aile Virgile Bruni prenait le trou bien lancé par Matthew Giteau à hauteur et s'en allait marquer à grandes enjambées (7-7, 13). 


A 15 contre 13

Dans la foulée, le RCT appuyait sur le champignon et multipliait les offensives. Pendant vingt minutes, les promus défendaient avec acharnement mais flirtaient avec le point de rupture. Il intervenait en quatre minutes, entre la 24e et 28e. Coup sur coup, Gourdon et Synaeghel étaient exclus et à quinze contre treize, les Varois enfonçaient le clou. En sortie de touche, David Smith s'étendait pour aplatir sur la ligne avant que Giteau ne trouve un espace entre Botia et Atonio pour aller marquer l'essai du bonus offensif (27-7, 40). A la pause, la messe était dite.

La deuxième période ne vaudra alors plus que pour la beauté du geste. En l'espace de douze minutes Mitchell et David Smith s'offraient des percées de plus de cinquante mètres avant que Delon Armitage ne marque seul sur une passe allongée de Giteau. 


9 essais

En fin de match, le troisième ligne centre Chris Masoe et l'arrière James O'Connor passaient également la ligne pour parachever le travail. Dans l'intervalle, La Rochelle a sauvé l'honneur en marquant deux essais. Le premier était inscrit sur une touche vite jouée par Alofa pour Barraque alors que le second était une belle leçon d'opportunisme signée par l'ailier Damien Cler. Les Rochelais devront vite oublier cette déroute avant d'accueillir un autre leader en rouge et noir, Toulouse.

Déclarations

Bernard Laporte (manageur général de Toulon):
"Il faut continuer dans cet état d'esprit, continuer à se surpasser et à oublier le passé. On sent qu'il y a de l'envie, de l'enthousiasme. C'est bien. Hormis les cinq premières minutes, on a senti une volonté de tenir le ballon, de chercher à les déborder sur le rythme et sur le volume.
Les Rochelais n'ont pas fermé le jeu. Ils se sont accrochés avec beaucoup d'abnégation et je pense que le match a été agréable à regarder."

Patrice Collazo (entraîneur des avants de la Rochelle):
"J'éprouve le même sentiment que la semaine dernière à Brive (défaite 37-15). Le score est plus lourd mais le contenu sensiblement similaire. Une nouvelle fois, on est sorti du cadre et les joueurs ont fait des gestes qui sont pourtant évitables. J'aimerais vraiment faire une évaluation sur un match joué à quinze contre quinze pendant quatre-vingt minutes.
Prendre soixante points, c'est difficile à vivre mais on ne va pas commencer à pleurer dès le deuxième match. On s'en sortira en travaillant et en fermant notre gueule."

Sur le même sujet

Les + Lus