La Londe-les-Maures : la politique d'urbanisation à proximité de la rivière épinglée

La politique d’urbanisation de la commune balnéaire est pointée du doigt par la Chambre régionale des comptes Provence-Alpes-Côte d'Azur, en effet les zones qui longent la rivière du Maravenne sont inondables et doivent faire l'objet d'un aménagement spécifique.

Le politique d'urbanisation de la commune varoise pointée du doigt.
Le politique d'urbanisation de la commune varoise pointée du doigt. © Luc Boutria / Maxppp
La chambre régionale des comptes de la région Paca épingle la politique d'urbanisation de la commune de La Londe-les-Maures (Var) dans un rapport publié ce matin. L’urbanisation de la zone à proximité de la Maravenne, un petit fleuve côtier, est particulièrement pointée du doigt.

La crue de cette rivière avait provoqué en novembre la mort de trois personnes, dont une mère et sa fillette emportées dans leur véhicule alors qu'elles rentraient de l'école.
La Londe-les-Maures (Var) a été une des communes du Var les plus touchées par les inondations en novembre dernier.
La Londe-les-Maures (Var) a été une des communes du Var les plus touchées par les inondations en novembre dernier. © L. Martinat / Maxppp

Une urbanisation qui bénéficie aux promoteurs

En dépit de la classification en zone rouge du plan de prévention des risques d’inondation, de la parcelle qui longe la rivière du Maravenne, l’urbanisation a été étendue.

L'extension de l'urbanisation dans une zone, mitoyenne de la rivière du Maravenne, soumise au risque d'inondations, a été planifiée en toute connaissance de cause et non par erreur"


,dénonce la juridiction administrative financière. Le rapport met en exergue les "modifications du PLU (plan local d'urbanisme) destinées à des projets immobiliers, (qui) répondent d'avantage à des intérêts privées qu'à une gestion et une stratégie globales de planification de l'urbanisation".

Des ventes se font au profit de "promoteurs immobiliers" et "sans traçabilité de la négociation et sans souci de valoriser le patrimoine communal." En effet, le "morcellement de cette zone (en bordure du Maravenne) procure un avantage direct à ses propriétaires," précise le rapport.

"Aucune inquiétude" pour le maire actuel 

© LAURENT MARTINAT / MAxppp
Le maire UMP de cette petite commune balnéaire d'un peu moins de 10.000 habitants, François de Canson, affirme que le PLU n'a subi que "quelques ajustements" depuis qu'il a pris ses fonctions en 2008.

Sous sa mandature, aucun permis de construire dans des zones inondables n’aurait été délivré. Il ajoute "au niveau de l'urbanisme nous n'avons aucune inquiétude, nous avons appliqué strictement les recommandations du PPRI (plan de prévention du risque inondation)".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique urbanisme inondations
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter