Vainqueur du Master 1000 de Monte-Carlo, Djokovic est prêt pour Roland Garros

Novak Djokovic, N.1 mondial, a remporté son deuxième titre au Masters 1000 de Monte-Carlo. / © VALERY HACHE / AFP
Novak Djokovic, N.1 mondial, a remporté son deuxième titre au Masters 1000 de Monte-Carlo. / © VALERY HACHE / AFP

Novak Djokovic, N.1 mondial, a remporté son deuxième titre au Masters 1000 de Monte-Carlo, le quatrième de l'année, après sa victoire contre le Tchèque Tomas Berdych, 8e, en trois manches (7-5, 4-6, 6-3) en finale dimanche.

Par AFP

Le champion serbe, déjà lauréat à Monaco en 2013, poursuit sa moisson de trophées avec ce succès dans le premier tournoi important de la saison sur terre battue, à cinq semaines de Roland-Garros (24 mai - 7 juin) qu'il espère enfin conquérir.

4ème succès consécutif

"Nole" avait déjà fait main basse sur les trois premiers grands rendez-vous de l'année: l'Open d'Australie puis les Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami. Il s'agit de son quatrième succès consécutif dans cette catégorie située juste en dessous des tournois majeurs, puisqu'il s'était aussi imposé fin novembre à Paris-Bercy.
Avec ce 23e succès en Masters 1000, il réalise un triplé inédit, rejoint Roger Federer et n'est plus qu'à quatre longueurs du record de Rafael Nadal (27). Depuis six mois, "Djoko" n'a laissé que des miettes à ses concurrents, ayant aussi gagné le "tournoi des maîtres", pour la troisième année d'affilée, fin novembre.

Match décousu

En domptant samedi Rafael Nadal (6-3, 6-3), la référence sur terre battue, le Serbe avait déjà fait un grand pas vers le titre. Grandissime favori contre Berdych au vu des chiffres (18 victoires à 2 avant la finale), Djokovic n'a pas affiché sa solidité habituelle dans un match au niveau décousu et interrompu pendant 70 minutes par la pluie dans la deuxième manche.

Après 25 minutes de haut niveau, Berdych, qui menait 2-0 puis 3-1, a cumulé les fautes directes (19 dans la première manche) à force de prendre des risques. Revenu à 3-3, le Serbe a creusé l'écart grâce aux "cadeaux" de son adversaire. Sous pression à 5-3, Berdych a retardé l'échéance avec davantage de régularité dans les échanges. Sans être impressionnant, Djokovic a toutefois conclu ce premier acte sur sa troisième balle de set (7-5), grâce à une meilleure gestion des moments clés.
Tennis finale
Reportage: H. Nicolas, F. Tisseaux et S. Lemaire

La pluie


L'interruption par la pluie (à 3-2) a électrisé Berdych, qui a lâché les coups avec un peu de réussite. Après avoir profité d'une amortie trop lisible de Djokovic (5-3), le Tchèque a égalisé en poussant le Serbe à commettre une 26e faute directe (6-4). Bien mieux, Berdych est pourtant retombé dans ses travers en cumulant sept erreurs en trois jeux. Mais, Djokovic, qui menait 4-0, a eu du mal à conclure.

Après avoir sauvé une balle de débreak à 4-2, et manqué une balle de match à 5-3, le Serbe a finalement bouclé les débats en gérant bien son dernier jeu de service.

Sur le même sujet

Les + Lus