En 2021, une centaine de loups pourront être abattus en France

Le gouvernement a reconduit le quota d'abattage de loups pour 2021. 19% de la population de loup estimée pourront être abattus, ce qui représente une centaine d'animaux. Cette espèce menacée et protégée se développe moins vite que les années précédentes sur le territoire.
Pour 2021, comme pour 2020, le gouvernement a décidé de reconduire le plafond des tirs d'abattage à 19% de la population de loups estimée, ce qui représente une centaine d'animaux environ.
Pour 2021, comme pour 2020, le gouvernement a décidé de reconduire le plafond des tirs d'abattage à 19% de la population de loups estimée, ce qui représente une centaine d'animaux environ. © Marion Boisjot / Maxppp
Cette année, 94 loups ont été abattus. Le quota est fixé à 98. Pour 2021, comme en 2020, le gouvernement a décidé de reconduire le plafond des tirs d'abattage à 19% de la population de loups estimée, ce qui représente une centaine d'animaux environ. Si le plafond est atteint avant la fin de l'année, des tirs de défense seront autorisés et jusqu'à 21% de la population de loup pourra être "prélevée", précise un arrêté paru jeudi au journal officiel.

19% de la population de loup peut être abattue

Pour le Conseil national de protection de la nature, qui a donné un avis défavorable à cet arrêté, il "traduit la volonté de l'Etat, non pas d'utiliser les possibilités dérogatoires pour prévenir les dommages, mais de maximiser les destructions de loups pour freiner le développement de sa population".

Il y aurait en France environ 580 loups adultes, selon l'Office français de la biodiversité (OFB), contre 530 en 2019. L'espèce, qui est protégée et considérée comme menacée, ne progresse plus aussi vite que par le passé. Les causes de ce ralentissement ne sont pas encore connues.

Une espèce qui se développe plus lentement qu'avant

La préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes, qui se charge de la gestion du loup au plan national a constaté que le nombre d'attaques perpétrées par les loups sur des troupeaux était en baisse. En octobre, le recours devant le tribunal administratif de deux associations de défense de l'environnement contre l'abattage des loups dans le Ventoux a été rejeté au motif d'une augmentation des attaques dans cette zone.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loup animaux nature chasse sorties et loisirs