3e jour du Rallye de Monte-Carlo : Thierry Neuville tient tête à Sébastien Ogier

Le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20) a conservé ce samedi la tête du Rallye Monte-Carlo, après les quatre premières épreuves spéciales de la 3e journée, avec 51 secondes d'avance sur Sébastien Ogier (Ford Fiesta RS).

Le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20) a conservé ce samedi la tête du Rallye Monte-Carlo.
Le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20) a conservé ce samedi la tête du Rallye Monte-Carlo. © Maxppp
Sur des routes alpines déjà empruntées dans la matinée, les conditions se sont améliorées au deuxième passage avec l'élévation de la température, mais demeuraient piégeuses, surtout dans les zones à l'ombre. 

En conséquence, les deux pilotes ont fait des choix de pneus différents dans les deux spéciales disputées après 11h00 (10h00 GMT): Ogier a monté deux super tendres, plus performants sur un revêtement sec, et Neuville a gardé des gommes adaptées à la neige.

Vu sur le compte Twitter de Sébastien Ogier :
Avec son pari offensif, le Français a remporté l'ES11, mais n'a repris que deux secondes à cette occasion à Neuville, dont la jante de la roue avant droite a été endommagée par un caillou, sans conséquence. 
Dans la spéciale suivante, où il a seulement été battu par son coéquipier Elfyn Evans, le Français a grappillé sept secondes supplémentaires en dépit d'une sortie
de route dans un champ. 

On savait que c'était dégagé mais je ne m'attendais pas à ce que la route soit aussi sale et j'ai sous-viré", a expliqué Ogier.


Ogier veut un podium 


"L'objectif pour cet après-midi sera de ne pas faire d'erreur et de garder un bon rythme", a-t-il ajouté, laissant entendre qu'il ne risquerait pas tout pour décrocher la victoire.
"Comme je l'ai dit avant le départ, je ne serais pas mécontent de monter sur le podium, ce serait une excellente façon d'entamer notre relation avec M-Sport", a affirmé le quadruple champion du monde en titre qui s'est imposé quatre fois à Monaco.

Dans l'ES11 et l'ES12, la difficulté pour tous les pilotes consistait à se maintenir dans la trace asséchée par les précédents concurrents pour ne pas effleurer les résidus de glace, tout en parvenant à placer des pointes à près de 200 km/h en ligne droite. 

Neuville a semblé ménager ses pneumatiques dans la première partie de l'ES11, disputée entre Lardier-et-Valença et Oze, avant d'attaquer dans la montée en partie
enneigée vers le col d'Espréaux. 

"La route était très sale, c'était un choix de prudence" de garder des pneus neige, a confié le Belge, plutôt serein, malgré un souci de visibilité sur son pare brise
maculé de boue dans la dernière portion de la onzième spéciale. 
"On dispose toujours d'une bonne avance, mais l'épreuve est longue et on va essayer d'être malins", a souligné le vice-champion du monde 2013 et 2016, qui se rapproche
un peu plus d'une première victoire au Monte-Carlo
. La lutte entre Ogier et Neuville se poursuivra samedi après-midi entre Bayons et Bréziers pour l'ES13, cinquième et dernière spéciale du jour, d'une longueur de 25 km. 
- Avec AFP -
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rallye monte-carlo sport rallye auto-moto monaco international