A Beausoleil, un projet immobilier sur le site d'une ancienne carrière fait polémique

Ce  projet de construction par la société Nexity comprend 259 logements, dont 132 sociaux locatifs. Situé dans une zone naturelle, il suppose une révision du plan local d'urbanisme, le PLU, ce qui ne fait pas l'unanimité.

Ce projet immobilier est situé dans le quartier Grima à Beausoleil.
Ce projet immobilier est situé dans le quartier Grima à Beausoleil. © EMMANUEL FELIX / FTV

Imaginez sur le site d'une ancienne carrière à Beausoleil, commune limitrophe de Monaco, un ensemble immobilier de 16 000 m2 de surface plancher, d'une hauteur  de 28 mètres. Ce projet prévoit 259 logements au total, 132 sociaux locatifs, le reste pour une résidence senior en accession libre.

Nous sommes dans le quartier Grima, sur les hauteurs de la commune.

Ce projet suppose le défrichement de plus de deux hectares et une révision du Plan Local d'Urbanisme car ce secteur est classée en zone naturelle. 

Pour les opposants réunis en collectif, dans cette ancienne carrière, la nature a repris ses droits, avec des espèces protégées, comme des rapaces nocturnes. C'est donc un espace qui ne doit pas être détruit.

Un projet pour un intérêt public selon le maire

Pour Gérard Spinelli, maire de Beausoleil, la loi SRU impose un quota de logements sociaux ( chaque ville est désormais obligée d'en compter au moins 20 %  dans le but de développer une plus grande solidarité.

C'est très difficile de renoncer à cette opportunité dans la mesure où on n'arrive pas à satisfaire le plan triennal imposé par l'Etat. On a une opportunité, à nous de trouver la meilleure solution avec la population concernée, et avec les personnes qui ont envie de se prononcer sur ce dossier.

Gérard Spinelli, maire de Beausoleil

Une enquête publique est en cours, elle s'achèvera le 9 février prochain. Le projet n'est donc définitivement figé dans le marbre, d'autant que la mission d'autorité environnementale de la Région Provence Alpes Côte d'Azur a notamment parlé d'une étude d'impact insuffisamment détaillée.

En attendant, les opposants ont lancé une pétition en ligne "sauvons du béton la forêt de Grima, Beausoleil" à destination du maire de la commune. Elle a pour l'instant été signée par 138 personnes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monaco international immobilier économie polémique société urbanisme aménagement du territoire environnement