Christophe Castaner élu à la tête du groupe des députés LREM

L'ancien maire de Forcalquier a été élu à la tête des députés LREM à l'Assemblée nationale ce jeudi. Très critiqué par les syndicats de policiers, Christophe Castaner n'avait pas été reconduit au ministère de l'Intérieur au début de l'été.
A 54 ans, l'ancien ministre de l'Intérieur prend la tête du groupe des députés marcheurs. Il succède au député de Paris Gilles Le Gendre, qui avait annoncé sa démission dès juillet. Le nom du vainqueur a été annoncé au coup d'envoi des journées parlementaires LREM près d'Amiens.

Christophe Castaner, arrivé en tête du vote du premier tour, mercredi 9 septembre, était opposé au second tour à Aurore Bergé, députée des Yvelines, issue de la droite. Il l'a emporté avec 145 voix, 54,72% contre 45,28% (120 voix).

Cinq candidats étaient en lice au premier tour. Arrivé troisième, l'ancien ministre de la Transition écologique François de Rugy avait rallié Aurore Bergé, tandis que la députée de l'Hérault Coralie Dubost et l'élu de Seine-Saint-Denis Patrice Anato avaient finalement soutenu Christophe Castaner. 

Rassembler en vue de 2022

Il devra rassembler, en vue de 2022, un groupe fragilisé par une série de défections et déceptions.

Confronté ces derniers mois à une série de départs, notamment vers deux nouveaux groupes parlementaires, Ecologie Démocratie Solidarité à gauche
et Agir Ensemble à droite de LREM, le groupe macroniste a ainsi perdu la majorité absolue et ne compte plus que quelque 275 membres, après trois nouveaux départs en début de semaine, cette fois vers les alliés du MoDem.

Le député et chef de file LFI Jean-Luc Mélenchon a aussitôt réagi sur les réseaux sociaux. "L'homme de la plus vaste vague de répression, de violences, de mutilations et de condamnations incarne désormais le macronisme à l'Assemblée nationale", a-t-il tweeté.  Le député LREM des quartiers nord de Marseille, Saïd Ahamada s'est pour sa part félicité de cette élection. "Hâte de travailler ensemble pour fair avancer notre territoire et Marseille", a-t-il posté sur son compte Twitter. Nommé à l'Intérieur après la démission de Gérard Collomb le 16 octobre 2018, Christophe Castaner était resté en place un peu plus d'un an et huit mois.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique la république en marche