Elections municipales à Digne-les-Bains : le conseil d'Etat tranchera d'ici deux à trois semaines

Les Dignois attendent la décision du conseil d'Etat pour savoir s'ils devront redésigner leur maire. Lors du scrutin de juin 2020, la maire sortante l'avait emporté avec trois voix d'écart sur son opposant qui demande l'annulation de l'élection.

Revotera, revotera pas ? Il faudra encore attendre pour savoir si un nouveau scrutin sera organisé à Digne-les-Bains.

Le rapporteur public a demandé l'annulation de la dernière élection municipale remportée d'une très courte tête par la maire sortante Patricia Granet-Brunello (DVC).

Donné gagnant dans les sondages mais vaincu par trois petites voix dans les urnes le 28 juin 2020, Gilles Chalvet (DVD), auteur du recours devant le tribunal administratif, veut rejouer la partie.

"Plus que jamais on pense que cette élection doit être annulée, que justice doit être faite aux Dignois et pas seulement à l'équipe "Terre dignoise", déclare-t-il. 

Ayant fait appel du jugement du tribunal administratif qui a annulé l'élection le 23 février 2021, l'équipe municipale reste en place, sous une épée de Damoclès.

"C'est le jeu de la démocratie même si ça a cet inconvénient de créer une espèce de parenthèse dans notre action alors que nous ne préfèrerions poursuivre sur notre lancée", estime Francis Kuhn, premier adjoint au maire.  

Le conseil d'Etat tranchera d'ici deux à trois semaines. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections justice société