Sauvons nos petits commerces - Digne-les-Bains : les petits commerces font de la résistance

A l'heure où les centres-villes se désertifient dans les petites et moyennes ville, certains commerces continuent de se battre face aux grandes surfaces et à internet. Exemple à Digne-les-Bains avec des petits commerces emblématiques qui résistent encore. 
© Léo Centofanti France 3 Alpes Provence
Des rues désertées au coeur de Digne-les-Bains. Beaucoup de commerces sont fermés. Définitivement. Pourtant, quelques uns résistent. Comme ce fromager, qui a ouvert sa boutique en 2012. "On m'a dit que les gens ne consommait que du chèvre frais et que mon commerce était voué à l'échec, même les banques traditionnels ont refusé le montage financier, se souvient Bruno Lucas. Sept ans après, la clientèle est au rendez-vous et son chiffre d'affaire continue de progresser. 

Bruno Lucas soigne l'accueil et la qualité de ses produits. Ce qui fait la force d'un commerce de proximité. "On peut discuter avec Monsieur, il vous conseille énormément, et je n'aime pas les grandes surfaces", explique une clientèle. 

A quelques rues de la, boeuf improvisé dans la boutique de Cédric Toqué. Ici on vient acheter instrument, partitions, et demander des conseils. "Le seul et unique dans la région", affirme un client, on a un bon accueil". Pour survivre face à la concurrence des e-boutiques, Cédric Toqué s'aligne sur les prix et rognent sur ses marges. Mais il garde espoir en l'avenir. "On vit la mauvaise période, dit-il,  mais on a tous besoin de quelqu'un de compétente et qui est là pour le service".  

Reportage de Véronique Bouvier et Léo Centofanti :(Intervenants : Bruno Lucas fromager, Cédric Toqué Musical Box)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie événements sorties et loisirs