133 armes abandonnées récupérées à Monaco par la police

Plus d'une centaine d'armes à feu ont été abandonnées par leurs propriétaires à la police monégasque lors d'une opération qui s'est terminée le 5 avril.

Il s'agit d'une campagne d'abandon simplifié d'armes à feu organisé par l'État monégasque qui a duré près de deux semaines.

"L’opération de collecte effectuée par nos services au domicile des déclarants s’est déroulée sans incident. Aucun engin explosif, aucune arme de guerre ou matériel de guerre n’a été recueilli", explique Rémy Le Juste, commissaire de police monégasque à France 3 Côte d'Azur. 

Pas question que les personnes se déplacent avec une arme dans la rue, ce qui pourrait susciter un mouvement de panique selon les policiers monégasques. 

Le même type d'opération a eu lieu dans toute la France en 2022 et cette fois, il fallait se déplacer avec son arme sur un site dédié. 4500 armes avaient alors été récupérées par les forces de l'ordre dans les Alpes-Maritimes et le Var

À Monaco, le but de cette opération était de recueillir des armes récupérées lors de successions et dont les habitants ne savaient pas quoi faire.

123 armes abandonnées

Plus d'une centaine d'armes ont été remises aux policiers monégasques lors de cette opération :

  • 63 armes de poing (pistolets et revolvers)
  • 60 armes d’épaule (fusils et carabines).

Les personnes concernées sont uniquement monégasques ou résidents étrangers en principauté comme la police se déplace directement à domicile pour récupérer les armes.

Si vous possédez une arme dont vous voulez vous débarrasser et que vous résidez à Monaco, il est toujours possible de vous rendre dans un commissariat monégasque pour engager une procédure. 

Selon la loi à Monaco, le défaut d'autorisation pour la détention d'arme est un délit passible d'une peine d'emprisonnement et d'une amende.