Claude Monet a réuni 120.000 visiteurs à Monaco: un record d'affluence

L'exposition Claude Monet était un des événements culturels de cet été. Avec une centaine d'œuvres exposées au Grimaldi Forum avec un soin indéniable dont 23 réalisées sur la Riviera et réunies pour la première fois au monde, l'événement a réuni 120.000 visiteurs !

"Si je peins ce que je vois les gens n’en croiront pas leurs yeux. (…) Je pars, rempli d’ardeur, je sens que je vais faire des choses merveilleuses." Voilà les propos de Claude Monet alors qu’il s’apprête à poser son chevalet sur la Côte d’Azur.

Nous sommes en 1883. Le peintre a 48 ans.

Il prévoit de n’y rester que quelques jours, ce seront plusieurs mois.

L’exposition monégasque se proposait de compiler les œuvres concernant la période Riviera. Mais pas seulement. 23 toiles admirables réalisées entre Monaco et Dolceaqua en Italie, à Cannes ou ailleurs.

En moyenne, 2 000 visiteurs ont franchi les portes chaque jour, avec des pics pouvant atteindre 4 000 personnes en fin d’exposition. Au total, le maître a été admiré par 120.000 visiteurs !

Et, aussi de très grands classiques prêtés par des musées du monde entier et des collectionneurs privés.

"Cette exposition ce sont des chefs-d’œuvre, j’en suis toute étourdie" confie avec gourmandise Marianne Mathieu, la commissaire de l’exposition Monet en pleine lumière.

Car c’est un défi que le visiteur ne peut imaginer. 3 années pour mettre sur pied les quelque 2 500 mètres carrés de déambulation avec des lumières, une scénographie, une ambiance.

Et convaincre de se faire prêter des œuvres magistrales comme les Nymphéas et tant d’autres. Et quelle réussite lorsqu’on pénètre dans le Grimaldi Forum, on pénètre dans l’univers du peintre :

L’exposition propose de rentrer dans la peau de Claude Monet. Le visiteur est accompagné en sonorités. C’est faire l’expérience de la peinture et des paysages avec les yeux de l’artiste.

Marianne Mathieu, commissaire de l’exposition.

De façon très astucieuse, les tableaux se répondent grâce à un jeu de symétrie, suffisamment d’espace, car le lieu le permet, donne au visiteur la possibilité de s’attarder sur chacune en mode contemplatif.

Avec une mention spéciale pour les toiles relatives à la Riviera. "Cette période de création marque une rupture dans la vie de Monet" confie Marianne Mathieu : "Monet est l’homme de la continuité et de la rupture. Lui qui est né à Paris arrive à Bordighera, pour lui c’est faire l’expérience de la lumière méditerranéenne, une nouvelle végétation, une palette à laquelle il ne s’est jamais exercé."

On voit alors sur le Château de Dolceaqua sur les huiles représentant Antibes ou Monaco des tonalités qu’on ne lui connaissait pas. Pour le flâneur du Grimaldi Forum originaire de la région, ces œuvres résonneront d’autant plus, qu’elles ont été créées à deux pas !

Ce sont celles de Monaco qui, chronologiquement, marquent la période de l’époque Riviera : "c’est un jalon avec la définition du motif, notamment les montagnes. Et la fin du compagnonnage, il peint seul pour la première fois."

Au total, une centaine de tableaux sont exposés dont les plus célèbres de l'artiste.

75 années consacrées à la peinture que le visiteur pouvait découvrir jusqu’au 3 septembre 2023.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité