Cet article date de plus de 8 ans

A 88 ans, Pierre Laffitte quitte la présidence de la fondation Sophia Antipolis

Le vendredi 11 janvier sera, sans aucun doute, à marquer d'une pierre blanche. Pierre Laffitte, l'homme qui incarne Sophia Antipolis, "la Cité des "Savants", a décidé de s'effacer de la présidence de la fondation.
© Maxppp

Pierre Laffitte est le père de Sophia. Il est, en effet, à l'origine, en 1968, de la technopole de Sophia Antipolis, nommée d'après son épouse Sophie Glikman-Toumarkine, femme de lettres et universitaire issue d'une famille de noblesse russe. Il y fait construire, à partir de 1973, des bâtiments pour abriter des laboratoires de l'École des mines de Paris.En 1984, il crée la Fondation Sophia Antipolis, reconnue d'utilité publique, dont il devient le président. La fondation devient, en 2006, fondation abritante.

Par la suite, compte tenu du succès international de cette grande technopole française, une terre de "start-up", Pierre Laffitte crée le Club des Technopoles (International Association of Science Parks), dont il est président d'honneur.

En savoir plus sur Pierre Laffittehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Laffitte

A 88 ans, Pierre Laffitte a décidé de passer la main. Il quitte la présidence de la fondation Sophia Antipolis.
Tout laisse à penser que Dominique Frache, homme d'affaires et président d'Enel Russie (seul candidat déclaré), prendra la sucession. La décision interviendra lors lors de l'assemblée générale de la fondation.
Dominique Frache a toute compétence et légitimité pour briguer la présidence de la fondation, puisqu'il est très proche collaborateur de Pierre Laffitte (Dominique Fache a été l’adjoint de Pierre Laffitte et a participé, via le Comité d'animation culturelle, à l’avènement de la Culture sur la technopole.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie aménagement du territoire