9 personnes jugées dans une affaire de proxénétisme de luxe sur la Côte d'Azur

Publié le Mis à jour le
Écrit par Poc avec AFP
Elie Nahas, homme d'affaires libanais, soupçonné par la justice française d'être au centre d'un réseau international de prostitution (Archives)
Elie Nahas, homme d'affaires libanais, soupçonné par la justice française d'être au centre d'un réseau international de prostitution (Archives) © France 3 Côte d'Azur

Le tribunal correctionnel de Marseille juge à partir du lundi 22 octobre une affaire de proxénétisme de luxe sur la Côte d'Azur. L'un des protagonistes était Moatassem, l'un des fils, aujourd'hui décédé, du colonel Kadhafi.



Les 9 prévenus comparaissent jusqu'à jeudi 25 octobre à Marseille dans ce dossier de proxénétisme, dont les principaux protagonistes, des hommes d'affaires libanais, sont en fuite.
L'enquête menée à partir de 2007 par l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains (Ocreth) avait permis d'établir un lien entre l'un d'eux et un des fils de Kadhafi, Moatassem.
Celui-ci, tué en même temps que son père le 20 octobre 2011, n'a toutefois jamais été entendu par la justice. Ce qui fait dire à Me Franck De Vita, l'avocat d'une escort girl poursuivie pour proxénétisme, que "les véritables auteurs font défaut ou sont en fuite" dans ce procès.



Les faits se seraient déroulés notamment durant le Festival de Cannes

L'enquête de l'Ocreth avait permis d'établir que des jeunes femmes de diverses nationalités, mannequins, reines de beauté ou escort girls, étaient recrutées, en particulier durant le Festival de Cannes, pour des clients du Moyen-Orient, Saoudiens, Koweïtiens, prêts à débourser plusieurs milliers de dollars pour leurs services.

"On leur faisait miroiter qu'elles pourraient faire des photos et après, elles tombaient dans le piège de la violence et des menaces. C'est ça la prostitution", souligne Me Patrick Rizzo, regrettant que "tout le volet blanchiment de cette affaire" ait été délaissé.

durée de la vidéo: 01 min 33
Proxénétisme de luxe sur la Côte d'Azur: rappel des faits

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.