À Monaco, les bus sont gratuits jusqu'au 2 janvier 2023

Publié le Mis à jour le

[Article MAJ 28/11/2022] C'est une bonne nouvelle pour les Monégasques, les résidents et les touristes : depuis le 3 octobre, la Principauté expérimente la gratuité dans les bus. Initialement prévue jusqu'au 27 novembre, l'expérience est prolongée jusqu'au 2 janvier 2023.

Pas facile de se déplacer en Principauté de Monaco ! Le territoire n'est pas très grand, deux kilomètres carrés, et il s’étend sur une étroite bande côtière de 4100 mètres culminant à 163 mètres. 

La Principauté compte 38 000 résidents, et 100 000 personnes de plus chaque jour. Des habitants de la Côte d'Azur qui viennent y travailler, des touristes viennent visiter le Rocher, sans oublier les "voisins" des communes limitrophes, bref, la circulation est saturée et pas forcément qu'aux heures de pointe. Les constructions se multiplient (41 projets en cours actuellement) et 200 grands événements par an !

Gratuité pour tous pendant deux mois

Les sept lignes de jour, les deux de nuit et la navette taxi du port sont gérés par la Compagnie des Autobus de Monaco - la CAM -  et toutes seront toutes gratuites pour tout le monde, durant 7 semaines.

Un "test de gratuité" que la Principauté a décidé de prolonger jusqu'au 2 janvier 2023 inclus.

Les services de l'Etat veulent se donner le temps et les moyens de collecter et d'analyser dans leur globalité des données d'impact de cette mesure à la fois sur la fréquentation des autobus de la CAM, la circulation routière en ville corrélée à l'utilisation des parkings publics, l'évolution du niveau de pollution automobile.

Communiqué du gouvernement princier

Une vaste campagne de communication a été lancée à grand renfort de panneaux pour prévenir les voyageurs. Chaque tranche d'âge est ciblée ! Pour les jeunes de 18 à 30 ans : " Je bouge écologique et économique", pour les actifs de 30 à 60 ans " Je me déplace pratique et responsable " et enfin pour les + de 60 ans qui bénéficient déjà de la gratuité, " Mes déplacements en toute sérénité !

"Ensemble, adoptons le bon réflexe" est le nom de cette campagne et elle a un triple objectif :

► Inciter les voyageurs à emprunter le bus.

► Réduire le trafic de 10.000 véhicules, soit 5% du trafic total et 20% du trafic intramuros. De quoi  réduire un peu les émissions de gaz à effet de serre.

► Effectuer une enquête : concrètement, des agents sont positionnés à des arrêts de bus particulièrement fréquentés et recueilleront les différents avis pour améliorer le réseau.10.000 véhicules de moins qui circuleraient à Monaco. Cela représente 5% de réduction du trafic total des véhicules et 20% du trafic intramuros.

Un test et un test seulement

Voulue par le gouvernement et le Conseil national, cette opération séduction a un prix : 600.000 euros pour deux mois, et 50.000 euros pour la campagne de communication.

Autant dire qu'elle n'a pas vocation à durer. À la clef : c'est le changement de comportement des usagers qui est visé...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité