Alpes-Maritimes : 58 tués sur nos routes l'an dernier, un chiffre en quasi-stagnation

France : des pompiers essayent de secourir une femme dans son véhicule après un accident. / © GUILLAUME SOUVANT / AFP
France : des pompiers essayent de secourir une femme dans son véhicule après un accident. / © GUILLAUME SOUVANT / AFP

Selon un bilan provisoire communiqué par l'Observatoire départemental de Sécurité routière des Alpes-Maritimes, 58 personnes ont perdu la vie sur nos routes en 2019. Un mort de plus que l’année précédente, 57 en 2018. Depuis 2015, ce chiffre est tristement constant.

Par Nesrine Slaoui

Dans les Alpes-Maritimes, trois personnes sont mortes dans un accident de la route en décembre 2019 contre huit en décembre de l’année précédente.

Malgré ce chiffre en baisse d'une année sur l'autre pour le même mois, le bilan global est celui d'une stagnation du nombre de décès sur nos routes.

Pour toute l'année 2019, 58 personnes ont perdu la vie suite à un accident contre 57 l'année précédente selon le communiqué de presse de la préfecture des Alpes-Maritimes.

La vitesse souvent mise en cause

Le principal facteur des accidents mortels pour les piétons est, dans les 10 cas énumérés, un refus de priorité par un véhicule. 

Concernant les deux roues, 27 tués, ce qui cause des accidents est en majorité un changement de file ou de direction et un non-respect des distances de sécurité.

Pour les 12 victimes d'accidents de voiture, leur décès est aussi principalement lié à un changement de fil et/ou une vitesse excessive.

Moins d'accidents mais plus meurtriers

Pourtant, depuis 2015, le nombre d'accidents baisse sur nos routes, de 1 663 à 1 156 en 2018.

La courbe du nombre de blessés suit également cette tendance passant de 2 079 en 2015 à 1 389 en 2018.

Seul le bilan de la mortalité est en stagnation : entre 56 et 58 personnes tuées chaque année depuis 2015 dans les Alpes-Maritimes.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus