Entre Roquebrune-Cap-Martin et Beausoleil, des radars en série sur la Moyenne corniche

Le dispositif est en cours d'installation. Au total, six radars prendront place sur la Moyenne corniche entre Beausoleil et Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes). Souriez, vous allez être flashés !
Sur la Moyenne corniche, deux radars tourelle ont fait leur apparition, ici dans la côte de Carnolès. Au total, six radars flasheront les véhicules à tour de rôle.
Sur la Moyenne corniche, deux radars tourelle ont fait leur apparition, ici dans la côte de Carnolès. Au total, six radars flasheront les véhicules à tour de rôle. © France3 Côte-d'Azur
C'est un dossier sur lequel les autorités se font très discrètes... Que ce soit la Sécurité routière des Alpes-Maritimes, la Préfecture ou le ministère de l'Intérieur, c'est silence radio. "Pour ne pas donner de publicité à ce dispositif et éviter les dégradations", se justifie-t-on.

Au total, six radars tourelles devraient prendre place le long de la RD6007 entre Beausoleil et Roquebrune-Cap-Martin. Un itinéraire de près de 9 kilomètres, selon le site Internet radars-auto.com qui a révélé l'information. Pour l'heure, deux sont déjà installés : un sur la commune de Beausoleil au niveau de l'arrêt de bus Faussignana (non loin du cimetière) et un autre du côté de Roquebrune-Cap-Martin, dans la côte de Carnolès.
 
Un radar tourelle a été installé sur la commune de Beausoleil, au niveau de l'arrêt de bus "Faussignana".
Un radar tourelle a été installé sur la commune de Beausoleil, au niveau de l'arrêt de bus "Faussignana". © France3 Côte-d'Azur

Sur les six radars, seuls deux seront opérationnels en même temps ; les autres seront inactifs. Ces deux radars changeront régulièrement, de telle sorte que l'usager de la route ne saura jamais réellement lesquels sont actifs et lesquels ne le sont pas.
 

Des radars pouvant flasher plusieurs infractions en même temps

Sur cette route très fréquentée, les avis sont partagés. "C'est une bonne idée", reconnaît cet automobiliste. "Il y a beaucoup de monde qui roule n'importe comment, entre les scooters, les motos... Aux heures de pointe, c'est n'importe quoi !" Non loin du radar déjà installé dans la côte de Carnolès, un motard temporise. "Par moment, ça roule vite, mais les gens sont excédés parce que, vu le nombre de véhicules qu'il y a et les rétrécissements de chaussée, on ne roule plus fluidement comme avant !", affirme-t-il avant de partir en direction de Menton.
 
© France3 Côte-d'Azur

Reste à savoir ce que ces radars flasheront. Car ces machines nouvelle génération pourront sanctionner plusieurs infractions en même temps sur plusieurs voies de circulation : la vitesse, évidemment, mais aussi l'utilisation du téléphone au volant, le non-port de la ceinture de sécurité ou encore le respect des distances de sécurité.

"La distance de sécurité, si quelqu'un vous dépasse juste avant le radar, vous vous retrouvez avec une voiture qui est à 5-10 mètres de vous et vous n'êtes plus dans la distance de sécurité. Pareillement en cas de ralentissement de circulation. Dans ces cas-là, comment le radar va-t-il réagir ? Nous n'avons aucune réponse sur ces questions aujourd'hui."
Frédéric Ozon, président de l'Automobile club de Nice Côte-d'Azur et représentant de 40 millions d'automobilistes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière monaco société