Yonne : un radar tourelle, à peine installé, scié et dérobé

Depuis novembre dernier, sept radars tourelles ont été installés dans le département de l’Yonne. Trois d’entre eux ont déjà été vandalisés.
Le radar tourelle de Molosmes (Yonne) a été scié et dérobé pendant le week-end du 25-26 janvier.
Le radar tourelle de Molosmes (Yonne) a été scié et dérobé pendant le week-end du 25-26 janvier. © France 3 Bourgogne
Il n’aura tenu qu’une semaine. Installé en milieu de semaine dernière sur la route départementale 944 au niveau de la commune de Molosmes, dans l’Yonne, un radar tourelle a été victime de vandalisme. Il a été scié et dérobé pendant le week-end du 25-26 janvier.

Ces nouveaux radars, censés verbaliser davantage d’infractions – téléphone au volant, feux non respectés, sont une cible dans le département de l’Yonne. Depuis novembre 2019, 7 radars tourelles ont été installés. Celui de Molosmes, à proximité de Tonnerre, est déjà le troisième à être vandalisé.
 

La préfecture condamne "ces actes de vandalisme"


"Nous condamnons ces actes de vandalisme qui portent atteinte à la sécurité routière. Les radars ont été placés sur des lieux accidentogènes. En les détruisant, les auteurs participent à l'insécurité", a dénoncé la préfecture de l’Yonne.

Condamnation également de Claude Pechenot, délégué de la Prévention routière dans l’Yonne : "Aujourd’hui, détruire ce genre de matériels est vraiment une atteinte à la sécurité routière. La seule chose que l’on peut espérer, c’est que les gens qui détruisent ce type de matériels soient un jour arrêtés. En définitive, qui paye ces dégâts ? Tous les contribuables. Et eux-mêmes, malgré tout".

En 2019, 41 personnes ont perdu la vie sur les routes du département de l’Yonne.
 
En 2019, 41 personnes ont perdu la vie sur les routes du département de l’Yonne.
En 2019, 41 personnes ont perdu la vie sur les routes du département de l’Yonne. © France 3 Bourgogne
 

Des radars tourelles censés être… plus résistants ?


Ces radars nouvelle génération coûtent cher : 32 000 euros par dispositif. Ils ont été lancés en fin d’année 2019 sur le territoire français. 1200 doivent être déployés d'ici fin 2020.

Leur déploiement devait permettre de palier les destructions des radars "classiques", fortement touchés par le mouvement des gilets jaunes. En raison de leur hauteur, ils étaient censés être plus difficiles à dégrader.

Dans l’Yonne, des radars embarqués sillonneront bientôt les routes. Leur mise en service est prévue dès le mois de mars 2020.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers radars mobiles sécurité routière société sécurité