Alpes-Maritimes : deux pharmaciens et un gérant de snack interpellés pour vente de masques

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lioult .

Après l'interpellation d'une pharmacienne à Nice, les policiers ont arrêté deux pharmaciens à Grasse et Cannes. C'est la vente de masques par un gérant d'un snack qui  leur a permis de découvrir un trafic.

En pleine épidémie de coronavirus, le gouvernement a annoncé la réquisition de tous les stocks de masques pour les professionnels de santé. 

Malgré cela, les policiers ont appris qu'à Grasse, un gérant de snack en vendait. Sur place, ils ont découvert 40 pièces, soit deux boîtes de 20. L'enquête les a conduit vers une officine cannoise.

 

Des masques achetés via la Tunisie



Dans la pharmacie cannoise, les policiers trouveront 7 boîtes, soit 140 masques.

Lors de la garde à vue, le pharmacien avoue qu'il les achète en gros en Tunisie, par l'intermédiaire d'un ami qui connaît des fournisseurs. Le but est lucratif : écouler les pièces, et se partager les bénéfices.

Toujours lors de la garde à vue, il dit avoir donné 4 boîtes à un pharmacien grassois, et une à une amie infirmière qui travaille dans un EHPAD.



Les deux pharmaciens ont été déférés au tribunal judiciaire pour une comparution immédiate, les policiers ont récupéré 11 boîtes de masques sur les 20 de l'achat initial.

 
>> Les dernières infos sur le coronavirus dans notre région.



 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité