A peine diplômés, les aides-soignants de l'hôpital d'Antibes ont tous du travail

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lioult .

Ils sont 28 dans la promotion 2019 et le taux de réussite s'élève à 100%. Les aides-soignants ont une certitude, ils auront tous du travail car le secteur recrute.

Ils sont à peine diplômés qu'ils ont déjà un contrat d'embauche.

A Antibes, l'hôpital a formé 28 aides-soignants et la promotion 2019 compte un taux de réussite de 100 %, difficile de faire mieux !



Le métier recrute et certains diplômés ont déjà un poste. Isabelle Mouzhir-Antoine par exemple travaille dans l'EHPAD de l'établissement  hospitalier. Elle aide les résidents pour la toilette, les repas, mais pas seulement.

Une aide-soignante, c'est quelqu'un à qui la personne âgée se confie volontiers, qui réconforte les jours où le moral est bas.



 

Le métier est exigeant mais il s'agit d'une vocation. Tous veulent apporter du réconfort, contribuer à la solidarité entre les personnes en forme et les malades ou les seniors.

Les diplômés commenceront leur carrière avec un salaire de 1500 euros nets, auquel s'ajoutent les primes (week-ends et jours fériés ).
Isabelle Santini, directrice de l'école de formation de l'hôpital d'Antibes
Pour intégrer le centre de formation : 

► Il faut avoir 17 ans le jour de la rentrée, et jusqu'à plus de 50 ans.

► La sélection se fait avec une épreuve écrite et un oral pour les non-bacheliers, et un oral pour les bacheliers.

►100 % des diplômés ont trouvé un emploi ces 5 dernières années. Certains ont décidé d'intégrer un institut de formation en      soins infirmiers.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité