Antibes : le relâchement des gestes barrières avec l'arrivée des vacanciers

 Alors qu'en France, l'hypothèse d'une deuxième vague est jugée “extrêmement probable” par son conseil scientifique, les recommandations de distanciation sociale sont de moins en moins respectées en ce début de vacances. Quelles sont les réactions des habitants ? Eléments de réponse.

Les distances se resserrent sur les plages au fur et à mesure de la journée.
Les distances se resserrent sur les plages au fur et à mesure de la journée. © RICHARD DE SILVESTRO / FTV
On trouve de tout dans l'espace public en cette période de vacances post confinement. Il y a les anciens, inquiets d'attraper la Covid et qui ne sortent jamais sans leur masque y compris au bistrot.
A Antibes, les seniors sortent masqués, pas tous !
A Antibes, les seniors sortent masqués, pas tous ! © RICHARD DE SILVESTRO / FTV

Ce qui m'inquiète, c'est l'arrivée de touristes. Ça, franchement, ça m'inquiète, sur les plages, partout...

Un Antibois masqué

A Paris, les pouvoirs publics, ministre de la Santé en tête, rappellent l'importance du respect de la distanciation sociale et des gestes barrière. Le coronavirus est toujours en circulation et l'hypothèse d'une deuxième vague d'épidémie est dans toutes les têtes.
   

Ils ne doivent pas oublier que le virus circule, il ne faut pas que ce soit omniprésent dans leur tête, il ne faut pas vivre dans l'angoisse permanente, il faut vivre dans la vigilance.

Olivier Véran, ministre de la Santé

Jean-François Delfraissy préside le conseil scientifique. Il n'exclut pas l’hypothèse d’un reconfinement très local en cas de cluster.
A Antibes, sur le marché provençal, dans les rues, les touristes ne sont pas forcément au rendez-vous, mais les masques sont souvent tombés avec l'arrivée de l'été. Les commerçants qui au moment du déconfinement, exigeaient dans leur magasin le port du masque et la désinfection des mains avec un gel hydro-alcoolique virucide, sont devenus plus souples,  les acheteurs se rapprochent dans les files d'attente.
 
On observe un relâchement de la distanciation sociale depuis début juillet.
On observe un relâchement de la distanciation sociale depuis début juillet. © RICHARD DE SILVESTRO / FTV
 
Autre difficulté : les plages, même si la station balnéaire ne fait encore le plein.
 
Sur la plage de la Salis, dernière plage publique avant le Cap d'Antibes, les premiers arrivés posent leur serviette à deux mètres de leurs voisins, et ils se parlent à bonne distance en début de journée. 

C'est grave, nous avons un peu peur, même à venir sur la plage...

Un vacancier italien

Mais cette distance se réduit au fur et à mesure de la journée. Les baigneurs arrivent les uns après les autres, étalent leur serviette et se rapprochent de leurs voisins.
La vague de vacanciers est attendue dès la semaine prochaine.
La vague de vacanciers est attendue dès la semaine prochaine. © RICHARD DE SILVESTRO / FTV

La saison bat traditionnelement son plein sur la Côte d'Azur entre le 14 juillet et le 15 août. On connaîtra les conséquences de ces prises de risque à la rentrée de septembre.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter