Covid 19 : à Biot dans les Alpes-Maritimes, un restaurant sert de cantine aux ouvriers du bâtiment

Alors que les restaurateurs sont toujours fermés à cause du coronavirus, un petit coin de ciel bleu point à l'horizon : la préfecture des Alpes-Maritimes a autorisé l'ouverture exceptionnelle d'un restaurant de Biot, afin d'accueillir les ouvriers du bâtiment en déplacement sur leurs chantiers. 

Ras-le-bol du sandwich à la pause déj' ? Pour les ouvriers du bâtiment, depuis la fermeture des restaurants, c'est la galère. Pour déjeuner, certains apportent leurs gamelles maison, d'autres achètent un sandwich à la boulangerie. Ils mangent sur le pouce, au mieux dans une voiture ou un camion. Ou bien au grand air sur le chantier, même quand il fait froid. 

"Il était plus qu'urgent de proposer une alternative, c'est le minimum", affirme Patrick Moulard, vice-président de la fédération du BTP 06. 

Alors manger chaud et au chaud, un rêve d'avant covid est devenu réalité, c'est le cas d'Anthony, conducteur de travaux. Il a pu prendre son premier repas ce 8 mars à midi au restaurant Green 2.0.

D'habitude, on trouve des endroits sur le chantier, on se débrouille comme on peut

Anthony Micheau, conducteur de travaux

A Biot, Didier Feray s'active pour préparer son enseigne afin d'accueillir ses clients privilégiés. Il vérifie que tout soit en place pour cette réouverture inédite en temps de crise sanitaire. Ouvrir oui, mais toujours en garantissant les gestes barrières ! 

Pour le chef cuisinier et le propriétaire de ce restaurant, c'est "une petite bouffée d'oxygène", une initiative qui redonne le sourire. Depuis le début de la crise sanitaire, le restaurateur s'adapte et pratique comme tout le monde la vente à emporter. Il reçoit en moyenne 60 commandes par jour. Avant la crise sanitaire, son enseigne réalisait 130 couverts. 

On sort du tunnel, c'est ce qu'on attendait tous : pouvoir resservir des clients et leur faire plaisir   

Didier Feray, propriétaire du restaurant le Green 2.0 

Les salariés doivent présenter une carte

Une initiative menée en partenariat avec la CCI et la fédération du BTP du département des Alpes-Maritimes. Pour avoir l’autorisation d’ouvrir, les restaurants doivent signer une convention temporaire avec les entreprises concernées. Les règles sont strictes : quatre personnes de la même entreprise maximum à table et une distance de deux mètres entre chaque chaise. 

Les salariés doivent également présenter une carte d’identification attestant qu’ils travaillent bien dans le secteur du bâtiment ou des travaux publics afin d’éviter les abus.

Pour l'instant, une seule entreprise du BTP a joué le jeu, mais d'autres devraient suivre. Une cinquantaine d'entreprises se sont dites intéressées par ce dispositif sur les 5000 présentes dans les Alpes-Maritimes. 

Un concept qui s'étend à l'ensemble du territoire national. Pour chaque restaurant ouvert, l'opération n'entraîne pas d'abattement des aides versées par l'Etat en raison de la pandémie.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité