​​​​​​​Du sanctuaire de la Garoupe à la chapelle du Calvaire, près de 200 crèches à découvrir au Cap d'Antibes

Voilà 4 ans qu'en cette période de fin d'année, sur le plateau de la Garoupe à Antibes, les crèches sont partout ! Il y en a 191 très exactement des plus traditionnelles ou plus inédites. On vous dit tout ! 
 
La créativité est sans limites : ici, une crèche dans une coquille Saint-Jacques.
La créativité est sans limites : ici, une crèche dans une coquille Saint-Jacques. © C.LIOULT / FTV
La crèche de Noël pour les Chrétiens, c'est la Nativité autrement dit la représentation de la naissance de Jésus dans une étable selon l'évangile de Saint-Luc.
Jésus dans une mangeoire et ses parents Marie et Joseph, voilà pour la scène traditionnelle.

Elle s'est enrichie de certains personnages, les bergers, les anges, les Rois Mages, et différents animaux.
Crèche minimaliste de la Nativité.
Crèche minimaliste de la Nativité. © C.LIOULT / FTV
En Provence, la crèche, c'est une tradition, que l'on soit croyant ou pas. Les santonniers créent les petits personnages, les peignent à la main. 

En cette période de pandémie, c'est un célèbre professeur marseillais qui a inspiré ces artistes.

191 crèches au Cap d'Antibes

Une crise sanitaire ? Un confinement lié au Covid-19 ? Partout en France, les manifestations sont annulées, et la 23e édition du traditionnel circuit des crèches de Lucéram se transforme cette année en visite virtuelle.

A Antibes, pas question de renoncer à cette 4e édition du chemin des crèches, devenue une tradition, sur le plateau de la Garoupe.
Le sanctuaire de la Garoupe, an plein cœur du Cap d'Antibes.
Le sanctuaire de la Garoupe, an plein cœur du Cap d'Antibes. © C.LIOULT / FTV
Gaëlle Dumas est élue aux fêtes traditionnelles et populaires, et après avoir été présidente de l'association des amis de Saint-Armentaire (association locale au rayonnement et à la sauvegarde du patrimoine religieux), elle est désormais bénévole.
 

Pas d'hésitation au contraire ! Cette période est déjà bien compliquée, il faut que Noël reste Noël !

Gaëlle Dumas

 C'est donc tout un parcours qui démarre dans le sanctuaire de la Garoupe, et qui va jusqu'à la chapelle du Calvaire à une centaine de mètres de là. Ouvrez l'oeil, sur le chemin, les crèches se cachent dans les endroits les plus inattendus !Pour faire de ce rendez-vous un moment exceptionnel, les associations antiboises culturelles ou de quartier se sont prêtées au jeu. Les particuliers ne se sont pas fait prier.

Ainsi, la plus grande crèche, située dans le sanctuaire, fait 13 m2 et il a fallu 150 heures à son propriétaire pour la mettre en place. La plus petite tient dans une demi coquille de noix, ou dans un oeuf.
 
Une coquille d’œuf ? Ne reste plus qu'un travail minutieux pour une crèche miniature.
Une coquille d’œuf ? Ne reste plus qu'un travail minutieux pour une crèche miniature. © C.LIOULT / FTV
Un jury déterminera la plus belle crèche de l'édition 2020. Le lauréat sera récompensé pour sa mise en scène, un côté bucolique et une symbolique, la crèche doit ressembler à son auteur ! 
Cette récompense sera remise le jour de l'Epiphanie, sans doute en mode virtuel en fonction de la situation sanitaire.
La palme de la créativité revient incontestablement à Mariel qui a créé sa crèche dans des verres à vin !
Création autour de la crèche, à découvrir à la chapelle de la Garoupe !
Création autour de la crèche, à découvrir à la chapelle de la Garoupe ! © C.LIOULT / FTV
Aux détracteurs, elle répond qu'après tout, ce nectar se boit pendant la messe, et qu'il faut rire de tout ! 
 
A noter que le sanctuaire est ouvert tous les après-midi, la chapelle du Calvaire les vendredis, samedis et dimanches de 14 à 17 heures.

Bonne visite dans le respect des gestes barrières !
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs tradition culture religion société