Galderma : les salariés protestent contre le plan de restructuration à Sophia-Antipolis

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lioult
Galderma rassemblement des salariés
Galderma rassemblement des salariés © France 3 Côte d'Azur

L'entreprise met fin à l'activité de son centre de Recherche et Développement. Les salariés réunis devant Galderma ont été informés des conditions du plan de départs volontaires. 

A Sophia-Antipolis, Le laboratoire de dermatologie Galderma, filiale de Nestlé   s'apprête à supprimer son centre de recherche et de développement, avec comme conséquence, la suppression de 400 postes sur 550.
L'annonce en avait été faite le 19 septembre dernier, mais cette fois, le plan de départs volontaires a été annoncé en comité d'entreprise.
Les salariés se sont réunis pour avoir plus d'informations.

durée de la vidéo: 00 min 27
Les salariés de Galderma à Sophia-Antipolis (06)


Pour  Nathalie Strauss, déléguée syndicale CFDT et secrétaire du comité d'entreprise, ce plan présente deux volets: un plan de départs volontaires et un plan de départs contraints. Et il s'agit selon ses propos d'une vraie braderie.
Elle précise que les salariés ont trois semaines seulement pour postuler sur un nouveau site à Lausanne, en Suisse. 


durée de la vidéo: 00 min 28
La suppression de 400 postes à Galderma à Sophia-Antipolis (06)


De son côté, la direction a confirmé chez nos confrères de Nice-Matin  l'ouverture d'un plan de départs volontaires pour 300 emplois, avec  la création d'un nouveau centre basé en Suisse, et la possibilité pour les salariés de travailler là-bas. Sébastien Cros, porte-parole de Galderma, explique que le plan de départs volontaires est le dispositif adapté. 
Il rappelle que le  " changement de stratégie en matière de dermatologie de prescription consiste à se concentrer désormais sur des techniques de médicaments systémiques et biologiques ".
" Il faudra travailler ensemble sur le site de Sophia en prenant compte le savoir-faire, l'expertise et les capacités du site"  précise t-il enfin.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.