Le jeûne pour mieux supporter les traitements contre le cancer

Martine Nativi jeûne pendant trois jours à chaque traitement, ce qui limite pour elle les effets de la chimiothérapie. / © France 3
Martine Nativi jeûne pendant trois jours à chaque traitement, ce qui limite pour elle les effets de la chimiothérapie. / © France 3

Une étude américaine met en évidence le bénéfice de l'arrêt de toute alimentation pendant trois jours chez l'animal portant des cellules cancéreuses. Désormais, certains malades s'essaient au jeûne thérapeutique, qui limite selon eux les effets de la chimiothérapie.

Par Catherine Lioult

Le jeûne consiste en un arrêt total d’alimentation. Martine Nativi, qui vit dans les Alpes-Maritimes, et qui souffre d'un cancer des ovaires, n'y voit que du bien. Une séance de chimiothérapie, et la voilà qui zappe tous les repas. De l'eau, du thé, de la tisane pendant trois jours, le tout sans sucre, un peu de gymnastique douce et le tour est joué. 

Les médecins commence à le préconiser


Une étude américaine effectuée sur la souris cancéreuse tend à  démontrer que le jeûne aurait des effets bénéfiques car il limite les effets indésirables de la chimiothérapie.

Les effets de la chimio seraient minorés en s'abstenant de manger pendant trois jours. / © Infographie : France 3
Les effets de la chimio seraient minorés en s'abstenant de manger pendant trois jours. / © Infographie : France 3

Le docteur  azuréen Michel Lallement explique que non seulement le traitement est mieux supporté, mais aussi il est plus efficace.
Les cellules saines auraient dans leur code génétique un petit programme qui leur permet de se mettre en mode veille, en hibernation, ce qui les protège des agressions de type chimio, les cellules cancéreuses, elles se prennent le traitement....


Martine Nativi elle vit bien sa maladie et fait comme si de rien n'était avec une bonne hygiène de vie, et un jeûne régulier.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

"Shéhérazade"

Les + Lus