Les habitants de Vallauris-Golfe Juan, devront élire prochainement un nouveau maire

Le préfet des Alpes-Maritimes convoque des élections municipales partielles à Vallauris, après des démissions en cascade de conseillers municipaux. Kévin Luciano, le maire LR de Vallauris Golfe-Juan y était en place depuis juin 2020.

Le 28 juin 2023, lors du conseil municipal sur les 35 membres, 18 élus ont voté contre la plupart des délibérations. Selon "les opposants", il y aurait des irrégularités dans les comptes administratifs de 2022.

De fait, le maire LR, Kevin Luciano, perd sa majorité.

Des démissions en cascade

Depuis rien ne va plus à Vallauris-Golfe Juan, et "21 démissions de conseillers municipaux de Vallauris sont intervenus depuis le 31 août 2023, dont celles de 7 adjoints au maire acceptées par le préfet des Alpes-Maritimes", fait savoir la préfecture du département ce jeudi 14 septembre.

"Le conseil municipal ayant perdu le tiers de ses membres, il convient de faire application des dispositions du code électoral et d'organiser une élection municipale partielle intégrale". 

La commune compte plus de 26.000 habitants. Le renouvellement du conseil sera nécessairement intégral.

Une décision forte mais nécessaire

Au micro de nos confrères de BFMTV Nice côte d'Azur, le maire de Vallauris a reconnu "une décision forte", mais nécessaire, "Il fallait casser cette mécanique des petits arrangements entre élus dans le sein du conseil municipal. D'aucuns pensaient se répartir les postes, les quelques avantages avant de penser aux Vallauriens. Nous avons pris nos responsabilités. On ne peut pas laisser cette situation de blocage perdurer".

Pour le moment, aucune date précise n'est arrêtée, mais l'élu prévoit la tenue des élections " courant novembre". 

Opposition

Pour Jean-Valéry Desens, co-référent ANTICOR 06, "si l’association Anticor que je représente dans les Alpes Maritimes n’a pas à porter de jugement concernant cette décision, elle peut cependant s’exprimer quand certains propos ne sont pas en phase avec la réalité ou éloignés d’une certaine forme de déontologie. Or, l’argumentaire du maire de Vallauris pour justifier sa décision de provoquer de nouvelles élections municipales n’est qu’une succession d’approximations et/ou de déclarations calomnieuses. A titre d’exemple, il n’est pas acceptable de parler de manipulation et de trahison quand un conseiller municipal décide de se désolidariser du groupe majoritaire. C’est une situation prévue par la réglementation et un choix parfaitement démocratique."

Le retour

Michelle Salucki possédait le fauteuil de maire avant Kevin Luciano. Elle annonce sur France Bleu Azur donc être candidate à ces nouvelles élections municipales. Elle fut maire de 2014 à 2020.