VIDÉO. "Triste anniversaire" : pour les 25 ans de captivité d'une orque, une association se mobilise devant Marineland

Le groupe de défense des animaux One Voice organise une mobilisation, dimanche 25 février, devant le parc Marineland à Antibes. Un "rassemblement symbolique" pour les 25 ans d'une orque en captivité, que l'association voudrait voir transféré dans un sanctuaire marin.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est un rassemblement d'anniversaire particulier qui se déroule devant le parc Marineland d'Antibes (Alpes-Maritimes), ce dimanche 25 février. Le groupe de défense des animaux One Voice annonce avoir rassemblé plusieurs dizaines de personnes, entre 11h et 13h, "pour honorer le triste anniversaire" d'Inouk, une jeune orque mâle qui vit en captivité dans les bassins du parc et a soufflé ses 25 bougies le 23 février.

L'occasion de réclamer son transfert, et celui des deux autres orques captives de Marineland, dans un sanctuaire marin. "Inouk, sa sœur Wikie et son neveu Keijo sont nés dans un bassin. Ils ont donc subi la captivité et ses conséquences dévastatrices sur leur santé leur vie durant", énonce l'association. "On est là symboliquement pour son anniversaire, et pour que tous les militants sachent qu'on continue le combat", déclare Muriel Arnal, la présidente de One Voice.

durée de la vidéo : 00h00mn52s
Une cinquantaine de militants défenseurs des animaux réclament le transfert des orques du parc Marineland dans un sanctuaire marin, à Antibes (Alpes-Maritimes), le 25 février 2024. ©One Voice

Un sanctuaire au Canada

Les trois orques de Marineland, nées en captivité, présente des signes de vieillissement prématurés, selon One Voice. "Inouk est très jeune, puisque dans la nature, les orques mâles vivent 60 ans", mais il "a pourtant tout d’un vieillard", dénonce l'association. "Et il est plus âgé que ne l'étaient son père et sa mère, morts avant d'avoir eu 25 ans" dans les bassins de Marineland, abonde Muriel Arnal.

durée de la vidéo : 00h00mn24s
Des militants de l'association de défense des animaux One Voice se mobilisent devant le parc Marineland à Antibes (Alpes-Maritimes) pour réclamer le transfert des orques du parc dans un sanctuaire marin, le 25 février 2024. ©One Voice

L'association affirme avoir trouvé une place pour chacun des trois orques de la Côte d'Azur dans un sanctuaire marin de Nouvelle-Ecosse, au large du Canada. "One Voice, tout comme son partenaire d’outre-Atlantique, souhaite ouvrir un dialogue avec le parc", fait-elle savoir. "Ça fait deux ans qu'on le réclame", précise Corinne Bouvot, la coordinatrice de terrain de One Voice, qui affirme avoir fait du sort des orques de Marinemand "un cheval de bataille depuis dix ans".

Pour l'instant, le transfert des orques est cependant rendu impossible par une décision de justice du tribunal de Grasse qui a interdit, à la mi-janvier, tout déplacement des orques avant qu'une expertise ne soit menée sur leurs conditions de vie à Marineland.

Lire aussi. Marineland se voit interdire par la justice de déplacer les orques "jusqu'à la fin des opérations d'expertises"

Une orque décédée en 2023

En octobre 2023, une autre orque de Marineland, nommée Moana, a trouvé la mort à l'âge de 12 ans. One Voice et la Fondation Brigitte Bardot s'en étaient indignés. "La perte soudaine et inattendue de l'animal est due à une septicémie bactérienne aiguë qui survient naturellement dans la nature", faisait savoir Marineland suite à l'autopsie du cétacé, le 7 février dernier. "Les équipes de professionnels de Marineland, soigneurs-animaliers et vétérinaires, disposent d’une expertise unique dans les soins aux orques et s'efforcent de surveiller en permanence la santé et le bien-être de tous les animaux", ajoutait le parc.

Contactée, la direction de Marineland n'a pas souhaité faire de commentaire auprès de France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur sur la mobilisation de ce 25 février. Dans le parc, qui se présente comme "le plus grand zoo marin d'Europe", une quinzaine de cétacés – trois orques et douze dauphins – vivent en captivité.