Valbonne : Marc Bozzetto, le fondateur de l'école d’ostéopathie Atman, mis en examen pour viols

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaux Delaunay, Catherine Liout et la rédaction de France 3 Côte d'Azur

Le fondateur de l'école d'ostéopathie Atman est mis en examen pour viol depuis mars 2022. Sa mise en examen pour agressions sexuelles depuis un an a été requalifiée.

Neufs femmes ont porté plainte contre Marc Bozzetto, 82 ans. Anciennes étudiantes ou employées de l'école Atman à Valbonne dans les Alpes-Maritimes, elles l'accusent d'agressions sexuelles et de viols. 

Depuis mars 2022, il a été mis en examen pour viol. Jusque là, il était mis en examen pour agressions sexuelles depuis avril 2021. "Cette requalification a été effective après l'apparition d'éléments nouveaux dans le dossier", nous confirme une source. 

Des faits qui pourraient être jugés en cour d'assises et non plus en correctionnelle. 

Neuf plaintes pour des faits de viols et d'agressions sexuelles 

Les faits se seraient produits lors de séances d'ostéopathie dispensées par l'accusé. Tout commence avec le témoignage d'une Canadienne. Nous sommes en juin 2016 à Montréal. Marc Bozzetto est alors invité lors d’un symposium international organisé par ce Collège d'études ostéopathiques. La jeune femme explique avoir subi une agression sexuelle au cours d'une séance de soins. Puis d'autres témoignages viennent s'ajouter, des agressions allant de 2013 à 2018. 

Depuis d'autres témoignages sont parvenus à la justice, comme celui d'anciennes étudiantes inscrites dans l'école de M. Bozzetto : 

Je suis soulagée, la justice a bien avancé. J'espère que cela va aboutir à un procès et une condamnation. J'ai gardé longtemps cette agression pour moi, en me posant des questions sur les pratiques de ce praticien.

Une patiente du centre Atman

Selon plusieurs récits, il proposait à chacune de leur prodiguer des soins gratuits avant de verrouiller la porte. En amont, celui-ci leur aurait parlé "d'énergie sexuelle" avant de leur retirer culotte puis soutien-gorge sans leur consentement, affirment nos confrères du Parisien.

Les séances pouvaient comporter des attouchements sur les parties génitales ou les seins, et parfois même des pénétrations sexuelles ou des cunnilingus forcés. 

Créée en 1971, en plein cœur de la technopole de Sophia-Antipolis, dans les Alpes-Maritimes, l'école Atman se définit sur son site internet comme le premier campus holistique de France.

Marc Bozzetto réfute les accusations 

Interrogé il y a quelques années par une équipe de France 3 Côte d'Azur, Marc Bozzetto a toujours nié les faits qui lui sont reprochés. Il expliquait alors que ces manipulations sont normales en matière d’ostéopathie pelvienne et qu'il s'agissait donc, selon lui, d’une erreur d’interprétation de la part des plaignantes.

Il s'était mis en retrait en février 2021, et avait démissionné de ses fonctions, après l'ouverture d'une information judiciaire pour agressions sexuelles et viols par la procureure de Grasse.