Vendée Globe : la navigatrice de Biot Alexia Barrier a franchi son premier Cap Horn

L'arrivée du Vendée Globe est toute proche et Charlie Dalin (Apivia) a encore accru son avance ce mardi matin, se trouvant à 520,4 milles nautiques (964 km) des Sables d'Olonne. De son côté, la navigatrice de Biot dans les Alpes-mariitmes, Alexia Barrier vient de passer la Cap Horn pour la 1e fois.
<p>L'Azuréenne Alexia Barrier, skipper du bateau TSE-4myplanet, a franchi le cap Horn pour sa première fois.</p>
L'Azuréenne Alexia Barrier, skipper du bateau TSE-4myplanet, a franchi le cap Horn pour sa première fois. © LOIC VENANCE / AFP

Ce dimanche 24 janvier à 22h15 heure française, après 77 jours 8 heures et 35 minutes de course, l’Azuréenne Alexia Barrier, skipper du bateau TSE-4myplanet, a franchi le cap Horn pour sa première fois.

La nouvelle cap hornière n’a pas caché sa joie d’avoir réussi à franchir les 3 caps du Vendée Globe, en course.

"Je suis tellement heureuse, j’en avais tellement rêvé, et je l’ai fait ! Depuis que je suis enfant, je rêve du Vendée Globe, je ne pouvais espérer mieux. C’est le bonheur d’être là, d’avoir passé les 3 caps avec mon bateau, qui va bien, qui est en bon état, c’est une belle victoire !"

C'est mon premier Cap Horn, la fin de l’Indien, du Pacifique, la fin de 10 jours tellement, tellement dur, c’est derniers jours, 10 jours de baston, j’avais hâte d’y arriver, même si je sais que la suite du parcours est aussi compliquée, mais qui va m’amener aux Sables d’Olonne. A moi maintenant la remontée de l’Atlantique !

Alexia Barrier

 

Actuellement 24e de la course, la navigatrice a pu voir au loin le mythique rocher 22 jours 08 heures 12 minutes après le premier, Yannick Bestaven (Maître CoQ).

Les conditions météorologiques de ses derniers jours étaient très éprouvantes pour Alexia.

Alors que les premiers concurrents sont en passe de terminer leur tour du monde, Alexia, elle, commence la remontée de l’Atlantique.

Son objectif est de maintenir à distance son poursuivant, Ari Uusela, et de réduire la distance sur ses concurrents de devant. La navigatrice de TSE-4myplanet a donc 32 jours et 14 heures pour battre le temps de Romain. 

Classement ce mardi midi :

A moins de 450 milles nautiques (833 km) de l'arrivée aux Sables d'Olonne, prévue mercredi, Charlie Dalin (Apivia) a légèrement creusé l'écart en tête du Vendée
Globe mardi midi devant l'Allemand du -Yacht Club de Monaco Boris Herrmann qui a pris la 2e place.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe voile sports nautiques vendée globe voile sports nautiques