C'est la période de la pêche à la poutine

C'est la saison de la poutine, ce petit alevin de sardine que l’on peut uniquement déguster sur la Côte d’Azur et ce pendant 45 jours. Le Cros de Cagnes est le port principal pour cette pêche. Ce mercredi, les pêcheurs ont tiré leurs filets à l'aube. C'est le caviar du Comté de Nice.

Petite, fragile et chère ! La poutine est cet alevin de sardines dont la pêche est seulement autorisée d’Antibes à Menton dans les Alpes-Maritimes.
Une pêche très règlementée et contrôlée. Elle ne dure que 45 jours et ne peut être vendue que sur une période pouvant aller de février à avril suivant les années.
La pêche de la Poutine s’effectue à l’aide des pointus. Ce mercredi matin, sur la plage de Villeneuve-Loubet un contrôleur des affaires maritimes était d'ailleurs aux côtés des pêcheurs.
Le Cros de Cagnes et ses alentours sont le lieu de pêche privilégiée de ce futur petit poisson.

La pêche à la poutine se pratique avec une senne à mailles serrées, technique de pêche appelée aussi issaugue.

Explications sur cette méthode de pêche également pratiquée dans les Bouches-du Rhône :


Où acheter de la poutine ?

Le plus simple est de se rendre au port du Cros de Cagnes (à la halle aux poissons notamment tous les jours sauf lundi de 9h à 13h) pour la vente directe aux particuliers au port abri du Cros-de-Cagnes.et de l'acheter directement aux pêcheurs locaux. Il est aussi possible d'en trouver sur le marché dans le Vieux-Nice ou chez certains poissonniers.

Les prix sont très variables d’une année sur l’autre. Tout dépend de l’abondance de la pêche.

Quelques idées de recettes traditionelles :


L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité