A Cagnes-sur-Mer, un marché dédié aux commerçants des vallées sinistrées

Samedi 16 janvier, pour la 2e fois, les commerçants des vallées sinistrées ont pu vendre leurs produits sur un marché du littoral à Cagnes-sur-Mer. Cette initiative leur permet d'écouler leur production et de rétablir un lien avec les clients.

Samedi 16 janvier, les producteurs des vallées sinistrées ont pu bénéficier d'un emplacement gratuit au marché de Cagnes-sur-Mer.
Samedi 16 janvier, les producteurs des vallées sinistrées ont pu bénéficier d'un emplacement gratuit au marché de Cagnes-sur-Mer. © Nathalie Morin / FTV

Entre la crise sanitaire et les conséquences de la tempête Alex, les commerçants des vallées vivent une période très difficile. A Cagnes-sur-Mer, ils ont le droit à leur propre marché. Une manière d'écouler leur stock et de renouer avec les consommateurs du littoral.

24 commerçants ont pu bénéficier de la gratuité de leur emplacement sur le marché de Cagnes-sur-Mer, samedi 16 janvier. C'est deux fois plus que lors de la première édition de ce marché atypique en décembre 2020. Il y avait déjà eu un bel engouement. "A midi, certains n'avaient plus rien à vendre ! C'est pour ça qu'ils nous ont demandé une nouvelle édition", explique Louis Nègre, le maire de la ville.

Pour les clients venus acheter les produits de l'arrière-pays, "la solidarité c'est important". "Cela nous fait plaisir de rencontrer du monde et de manger des bonnes choses", développe une cliente du marché. Cette clientèle solidaire est essentielle au redressement économique de l'arrière-pays.

"C'est vraiment vital pour nous"

Les producteurs semblent ravis de cette deuxième édition du marché. "Cela fait très longtemps qu'on n'a plus fait un marché normal, où il y a du monde, où les gens achètent, et continuent à vivre malgré tout ce qu'on peut subir en ce moment", se réjouit Frédéric Marquès, éleveur à Saint-Jeannet. 

Pour nous, c'est vraiment vital de venir ici pour travailler un peu, parce que là-bas il n'y a pas de passage, toutes les routes sont fermées.

Karen Gasiglia, commerçante

Dorothée Valtier, commerçante et éleveuse à Ascros, espère que d'autres communes prennent la même initiative qu'à Cagnes-sur-Mer : "Il faudrait que d'autres communes des Alpes-Maritimes prennent l'exemple sur la mairie de Cagnes-sur-Mer pour réitérer un marché pour les paysans sinistrés." 

En attendant que d'autres villes organisent leur propre marché, rendez-vous est pris pour la 3e édition à Cagnes-sur-Mer, le samedi 20 février.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vallée de la roya nature parcs et régions naturelles inondations météo