Salon du vintage à Cagnes-sur-Mer : qu'est-ce qui est vintage ?

Publié le
Écrit par Cassuto Karen

Une centaine d'exposants sillonnent les routes de France depuis 15 ans. Le salon du vintage est à Cagnes-sur-Mer jusqu'à dimanche 15 mai 2022. L'occasion de revenir sur la définition même du vintage, avec le fondateur de ce salon.

Vintage. Un mot à la mode. Déco, vêtements, vinyles : tout ce qui est ancien se vend, et se vend bien. À partir de quand un objet est-il considéré comme vintage et pas simplement "vieillot"? Pour le savoir, retour aux racines. Le mot "vintage" est anglais, il veut dire : "ancien", "d'époque". Le dictionnaire français Larousse donne cette définition : "se dit d'un vêtement, d'un accessoire, etc., Des décennies précédentes, remis au goût du jour". L'Académie française revient sur l'étymologie du mot : il vient de "vinetier" qui signifie "vigneron". Le vintage qualifie donc d'abord une cuvée, un millésime particulier. Le mot fait maintenant référence à quelque chose qui, comme un grand cru, aurait pris de la valeur en vieillissant. Mais l'Académie française préfère l'emploi de la locution adverbiale : "d'époque". 

Le fondateur du salon du vintage, Laurent Journo, antiquaire, propriétaire d'une boutique de mobilier vintage à Paris et acheteur dans l'émission Affaire Conclue donne son explication. Il ne suffit pas qu'un objet soit ancien pour être qualifié de vintage. 

Le vintage, c’est une pièce qui a au moins 20 ans d’âge, qui représente soit une période du design soit la patte de son créateur, et qui est en parfait état.

Laurent Journo

Le vintage : quelle époque ? 

Pour Laurent Journo, un objet est vintage s'il a été préservé depuis les années 1950 à 1990. Il faut surtout qu'il soit caractéristique d'une époque "comme la patte de Paco Rabanne ou d'une autre marque d'époque" détaille-t-il. Et d'ajouter : "du mobilier en plastique orange par exemple, on sait que ce sont les années 1970."

Pour Laurent Journo c'est simple : "à chaque génération son propre vintage!"

Pourquoi un tel engouement ?

De plus en plus de boutiques proposent du vintage. Chaque année, le salon accueille environ 10 000 visiteurs aux profils divers. Il existe un véritable engouement. Pour le fondateur du salon, cela s'explique par "l'aspect nostalgique. Le vintage, c'est la madeleine de Proust, réconfortante. On retrouve une partie de sa jeunesse à travers des objets. Il y a aussi un aspect esthétique. Beaucoup de collectionneurs viennent au salon. Et pour finir, il y a un aspect écologique parce que c'est de l'économie circulaire : on remet dans le circuit des produits qui ont déjà utilisé leur emprunte carbone.

Dans le salon, 90% des articles sont "authentiques", de seconde main donc. Les 10% restants, on appelle cela du "néo vintage" : c'est du neuf, "des pièces qui font penser aux technologies actuelles avec un look d'époque" précise le fondateur du salon. 

Hommage au cinéma

Le salon du vintage se tient à l'hippodrome de la Côte d'Azur, à Cagnes-sur-Mer. C'est sa première édition dans cette ville. Il y a 2 000 m2 de mobilier design, mode, vinyles et véhicules. Les objets "peuvent coûter 10 euros, comme 2 000 euros" rapporte Laurent Journo. 

Une exposition est également proposée au même endroit. Elle rend hommage au septième art, à deux jours du lancement du festival de Cannes. Une mise en scène de pièces "iconiques" de mode et de mobilier est proposée. Les assises de Pascal Mourgue pour le film “2001 l’Oyssée de l’Espace” de Stanley Kubrick sont à voir par exemple, mais aussi les robes d’Azedine Alaia portées par Grace Jones dans le James Bond “Dangereusement vôtre” ou encore les costumes et le mobilier de “Lalaland”, “Le diable s’habille en Prada”, “Orange mécanique”, le “Loup de Wall Street”, etc. 

Le salon se termine ce dimanche 15 mai 2022 à 19 heures. L'entrée coûte six euros, elle est gratuite pour les moins de 8 ans.