La Côte d'Azur : ça commence et s'arrête où ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emma Arnau

La Côte d'Azur va de Menton à Saint-Tropez. Non, ce sont les Alpes-Maritimes et le Var. Mais enfin, tout le monde sait que cela va de Hyères à Gênes... C'est un débat sans fin que vous avez peut-être déjà eu : où commence et où s'arrête la Côte d'Azur ? On va tenter de vous le faire comprendre.

Côte d'Azur ou Riviera ? Jusqu'à Saint-Tropez, Toulon, Cassis ? Jusqu'à Menton, Bordighera, Gênes ? Juste les Alpes-Maritimes ? Le Var, dedans ou dehors ? Et Marseille alors ? Le littoral avec ou sans l'arrière-pays ? Il faut croire qu'à chaque Azuréen, sa définition de la Côte d'Azur. C'est d'ailleurs souvent l'objet de débats houleux sous certains posts de réseaux sociaux. 

Le terme Côte d'Azur apparaît en 1887. Il est inventé par Stéphen Liégeard qui raconte dans son livre "Côte d'Azur" ses voyages qui vont de l'est de Marseille à la limite de Gênes.

L'ouvrage ne donne, en réalité, pas vraiment de frontières strictes. Mais il crée un phénomène. 

Côte d'Azur, Côte d'Or, Côte d'Argent...

"Liégeard était originaire de la région de Dijon, en Côte d'Or (l'actuelle Bourgogne-Franche-Comté), on peut penser qu'il avait en tête le nom de son département en créant le terme Côte d'Azur" explique Jean-Christophe Gay, géographe, Professeur à l'Université Côte d'Azur et Directeur scientifique de l'institut du tourisme Côte d'Azur.

Très rapidement, au début du 20e siècle, le terme est repris, et va s'affirmer dans des campagnes de promotion. A tel point que d'autres littoraux vont copier l'appellation. Ainsi naîtront la Côte d'Émeraude, la Côte Fleurie, la Côte d'Opale, la Côte d'Argent, la Côte Vermeille, la Côte d'Amour, la Côte bleue, etc...

Et à l'international aussi. À commencer par la Costa Brava ou la Costa del Sol en Espagne. La French Riviera (traduction de Côte d'Azur à l'étranger) fait des petits. Avec l'essor du tourisme, la Floride se fait appeler l'American Riviera à la fin du 19e siècle, les alentours de Santa Barbara : la Californian Riviera. Et Cancún et ses alentours au Mexique : la Riviera Maya. Les destinations touristiques s'inspirent de notre littoral. 

Les Varois aussi s'en revendiquent. C'est tout à fait légitime et ça lance un débat

Jean-Christophe Gay

Géographe, Professeur à l’université Côte d’Azur, Directeur scientifique de l’Institut du Tourisme Côte d’Azur

Mais revenons à nos moutons, enfin nos frontières.

En 1942, les CRT (Comité Régional de Tourisme) sont créés. Sur la région, deux antennes, Marseille (qui gère le Var) et Nice (seulement les Alpes-Maritimes). "Cet espace qui était jusque-là indistinctement appelé Côte d'Azur, va être progressivement revendiqué par le CRT des Alpes-Maritimes, qui va se l'approprier. Pour le comité, la Côte d'Azur va donc de Menton à Théoule-sur-Mer. Mais les Varois aussi s'en revendiquent, et évidemment, Saint-Tropez fonctionne très bien dans l'appellation. Le littoral des Maures aussi. C'est tout à fait légitime, et ça lance un débat. "

Historiquement, c'est donc très flou. D'un point de vue administratif, touristique, territorial ou pour Liégeard, la Côte d'Azur est à limites variables. 

De Menton à Saint-Tropez

C'est une approche marketing, une approche touristique et pas un territoire

Claire Béhar

Directrice générale du CRT Côte d'Azur France

Pour le Comité Régional du Tourisme, les limites de la Côte d'Azur sont précises : de Menton à Saint-Tropez. Point. 

"C'est une approche marketing, une approche touristique et pas un territoire. Ce n'est pas une zone administrative. Nous sommes dans une approche client, donc on s'est adapté. L'offre s'adapte à la demande" explique Claire Béhar, directrice générale du CRT Côte d'Azur France. 

"Nous avons d'ailleurs déposé la marque Côte d'Azur France au registre INPI (Institut national de la propriété industrielle) en 2016. C'est une marque ombrelle pour d'autres marques déjà très fortes. Les villes très attractives sont connues individuellement : Saint Tropez, Nice, Menton, Monaco, Cannes, Antibes-Juan-les-Pins."

Une vingtaine d'entreprises et près de 150 produits sont aussi associés à la marque Côte d'Azur France. Cela permet la promotion des produits locaux et du terroir. 

Et le haut-pays alors ? 

Faut-il cantonner le terme Côte d'Azur au littoral ? Encore une vaste question qui n'a pas de réponse officielle. Oui selon Jean-Christophe Gay. "Quand Liégeard parle d'azur, ce n'est pas le bleu du ciel, mais bien le bleu de la mer. La Côte d'Azur, c'est le littoral. Puis l'arrivée des touristes qui va développer l'arrière-pays, et les activités annexes."

Pourtant, les habitants des Alpes-Maritimes se font bien appeler les Azuréens qu'ils résident sur la bande littorale ou dans l'arrière-pays. "C'est une captation de l'expression par les Alpes-Maritimes. Ce sont des Maralpins" renchérit le Directeur scientifique de l'institut du tourisme Côte d'Azur.  

Quid de la Riviera

Côte d'Azur, Riviera. French Riviera, Riviera italienne. Est-ce que la Riviera fait partie de la Côte d'Azur, ou est-ce l'inverse ? 

La Riviera, c'est le littoral côté italien. C'est l'appellation officielle. Il y en a plusieurs (Riviera di Ponente, Riviera di Levante, Riviera Romagnole,...), mais pour ce qui nous intéresse, il s'agit de tout le golfe de Gênes, communément appelé "la Riviera Italienne". Selon la définition de Liégeard, la Riviera est donc en partie incluse dans la Côte d'Azur. Pas selon le Comité Régional du Tourisme.

La confusion vient aussi du terme French Riviera (traduction de Côte d'Azur en anglais, plus difficilement prononçable par les étrangers, bien que plus sexy... la Coooote d'Aziuuuuuwwwww). 

En conclusion : on vous laisse avec tout ça. Bon courage.