L'actrice Anna Karina, égérie de Godard est décédée, le monde du cinéma lui rend hommage

Anna Karina et Maurice Cooks, le 8 mai 2018, pendant la cérémonie d'ouverture du festival de Cannes. / © Roland Macri /BELPRESS/MAXPPP
Anna Karina et Maurice Cooks, le 8 mai 2018, pendant la cérémonie d'ouverture du festival de Cannes. / © Roland Macri /BELPRESS/MAXPPP

D'origine danoise, l'actrice Anna Karina est décédée à Paris à l'âge de 79 ans. Visage de la nouvelle vague, elle avait tournée Pierrot le Fou de Godard dans le Var. En 2018, le baiser échangé avec son partenaire Jean-Paul Belmondo dans ce film avait fait l'affiche du festival de Cannes.

Par Catherine Lioult

La présentation d'une affiche au festival de Cannes est toujours un moment très attendu. En 2018, les visage d'Anna Karina et de Jean-Paul Belmondo tronent en grand sur le palais des festivals.
 
Sur l'affiche de l'édition 2018 du festival de Cannes, le baiser d'Anna Karina et Jean-Paul Belmondo tiré du film "Pierrot le fou" de Jean-Luc Godard. / © Roland Macri / MAX PPP
Sur l'affiche de l'édition 2018 du festival de Cannes, le baiser d'Anna Karina et Jean-Paul Belmondo tiré du film "Pierrot le fou" de Jean-Luc Godard. / © Roland Macri / MAX PPP

Ce baiser avait été filmé pendant le film de Pierrot le Fou de Jean-Paul Godard en 1965.  Un moment de cinéma inoubliable et un bel hommage. Anna Karina avait fait le déplacement lors de la soirée d'ouverture. 
 
Anna Karina, en 2018 à Cannes. / © Pierre Teyssot / MAX PPP
Anna Karina, en 2018 à Cannes. / © Pierre Teyssot / MAX PPP

L'actrice d'origine danoise est décédée à Paris à l'âge de 79 ans, et le maire de la ville David Lisnard se souvient.
 

Elle avait tourné sept films avec Godard, alors son compagnon, dans les années 60 et elle avait aussi chanté avec Gainsbourg. On se souvient de cette chanson "Sous le soleil exactement". 
 

"Sa vie de cinéma s'est confondue beaucoup avec la nôtre", a tweeté le président du festival de Cannes, Pierre Lescure, selon qui "son sourire nous dit de vivre toutes les émotions possibles".
"On retiendra sa douce grâce d'amoureuse mélancolique", a réagi l'ancien patron du prestigieux festival, Gilles Jacob, également sur Twitter. 
 

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses célébrités mais aussi des anonymes lui rendent hommage.
 
 

Anna Karina

Née le 22 septembre 1940 à Solbjerg, Hanne Karin Bayer elle débarque en stop à Paris avec l'intention de devenir actrice.
Elle y est vite repérée pour entamer une carrière de mannequin et c'est Coco Chanel qui lui donnera son nom d'artiste.  
Godard la repère dans une pub, il lui propose un petit rôle dans "A bout de souffle" avec Jean Seberg et Jean-Paul Belmondo, qu'elle décline.     Il la rappellera quelques mois plus tard pour le rôle principal du "Petit soldat", un film sur la guerre d'Algérie qui sera interdit. Sur le tournage naît entre eux une idylle qui durera plusieurs années.
 Ils vont tourner sept films ensemble parmi lesquels "Une femme est une femme" (prix de la meilleure interprétation au festival de Berlin en 1962), "Vivre sa vie", "Pierrot le fou" avec Jean-Paul Belmondo. Pendant dix ans, Anna Karina n'arrête pas de tourner : avec Jacques Rivette en 1966 "La religieuse",  avec aussi Luchino Visconti  en 1967 ("L'étranger"). Les autres réalisateurs de la Nouvelle vague, ne la font tourner. "J'étais la femme de Jean-Luc. Ca leur faisait sans doute un peu peur", racontera-t-elle plus tard.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Cannes sur culturebox

toute l'actu cinéma

Les + Lus