Coronavirus : des taxis et VTC azuréens se mettent au service des soignants

Les taxis se mobilisent, à Nice comme à Cannes. / © Pascal GUYOT / AFP
Les taxis se mobilisent, à Nice comme à Cannes. / © Pascal GUYOT / AFP

A défaut de clients, confinement oblige, les professionnels du transport de personnes adaptent leurs services aux personnels soignants. Les initiatives se multiplient à Nice, Cannes ou encore Vallauris.

Par Michel Bernouin

Alors que les mesures de confinement les privent d'une immense partie de leurs clients, des artisans taxis de Nice et de Cannes se mobilisent pour transporter bénévolement des personnels de santé.

"Depuis ce lundi matin 7 heures nous proposons de transporter tous les personnels qui travaillent dans les hôpitaux de Pasteur, l'Archet et Lacassagne" confirme Fabrice Cavallera, le président des taxis de Nice et de la Fédération française des taxis de province.

Beaucoup de personnes ont appelé pour se renseigner ce lundi matin, précise Fabrice Cavallera, sans qu'il n'y ait pour l'instant de forte demande.
 

Les taxis de Cannes proposent, eux aussi, un service de transport gratuit aux soignants :
 


Un appel similaire avait été lancé par le président de l'Union nationale des taxis, dès lundi 16 mars, pour une mobilisation en faveur des personnels soignants "qui doit assurer les mission indispensables pour nous tous".
 

 

Les chauffeurs VTC aussi

A Vallauris, le gérant d'une société de VTC a ses premières réservations prévues ce mardi. "J'ai une jeune infirmière sans permis qui m'a contacté pour que je l'emmène de Golfe-Juan à La Fontonne (l'hôpital d'Antibes) demain matin à 6 heures, et que je la ramène à la fin de son service" témoigne Emmanuel Barroso.

Pour l'instant, lui aussi a reçu peu de demandes de la part de soignants, mais beaucoup de messages de félicitations et d'encouragements !

A partir de ce mercredi, la mairie de Nice demande que la régie Lignes d'Azur limite la circulation des bus sur les lignes qui desservent des établissements de santé, et cela uniquement aux heures de prises et fins de service des personnels hospitaliers. La ville précise qu'une "plateforme va être mise en place avec le CHU pour définir leur besoin en termes de transport à la demande".

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus