Deux satellites assemblés à Cannes ont été lancés depuis la Guyane ce dimanche 24 octobre

Dimanche 24 octobre, à 3h01 - heure de Paris, deux satellites azuréens ont été lancés par la fusée Ariane 5. Parmi eux, SYRACUSE 4A a rejoint les étoiles. Un enjeu de défense nationale pour la France.

Deux satellites de télécommunications, assemblés sous maîtrise d’oeuvre par les équipes cannoises de Thales Alenia Space, ont été lancés avec succès par une fusée Ariane 5 depuis la Guyane et son port spatial de l’Europe.

Le décollage s'est effectué à 3h01 - heure de Paris - après d'ultimes vérifications. Le décompte du lancement a été arrêté suite à un "rouge" survenu pendant la chronologie finale. Une alerte technique qui a nécessité de nouvelles vérifications avant la mise à feu des moteurs. La ministre des Armées, Florence Parly, s'est félicitée de la réussite de l'opération et a adressé ses "félicitations aux équipes étatiques et industrielles" via communiqué. 

Un enjeu de défense nationale

Et pour cause. SYRACUSE 4A est un équipement militaire hautement sensible. C'est le premier satellite de la constellation SYRACUSE IV.

Ce dispositif permet un débit trois fois plus élevé, davantage de résistance aux menaces les plus avancées ainsi qu'une grande flexibilité d’emploi. SYRACUSE IV, qui s'appuiera sur deux satellites, le 4A et le 4B, va accroître les capacités militaires françaises pour sécuriser ses communications. 

Un autre satellite cannois dédiée aux communications privées

Aux côtés de SYRACUSE 4A, un autre objet de fierté pour les équipes cannoises de Thales Alenia Space a embarqué à bord de la fusée Ariane 5. Tous deux ont été assemblés sur le même site azuréen.

SES-17 est un satellite géostationnaire à très haut débit. Il est le plus puissant jamais déployé par le premier fournisseur de services de télécommunications par satellites au monde, SES, qui emploie plus de 2000 personnes. Les équipes de France 3 Côte d'Azur avaient pu filmer ces engins d'une incroyable complexité en décembre dernier.

 

Les capacités du SES-17 vont permettre de connecter 200 faisceaux satellitaires pouvant offrir un débit allant jusqu’à 2 Giga bits par seconde et par connexion. SES-17 alimentera notamment des avions de ligne pour que les passagers puissent accéder à du contenu multimédia durant leurs vols. 

Un loi de programmation de 4,3 Milliards d’euros

Le programme SYRACUSE bénéficie de l'augmentation du budget de la Loi de Programmation Militaire pour la période 2019-2025. Celui-ci renforce l'importance du secteur militaire spatial. Un Commandement de l'espace (le CDE) a même été créé en 2019. Ce service interarmées, rattaché au Chef d'état-major de l'Armée de l'air, revêt un caractère stratégique pour la défense nationale. La France a même réalisé son premier exercice militaire spatial baptisé AsterX, en mars 2021. Une nécessité face aux revendications américaines et chinoises sur l'espace. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
espace sciences technologies économie défense