74e Festival de Cannes : 9 films viennent compléter la Sélection officielle

Qui briguera la Palme d'Or ? Moretti, Serebrennikov et Audiard seront en compétition officielle. Une belle place est faite au cinéma français. Le Festival de Cannes a dévoilé ce 10 juin un complément de films dans la sélection officielle déjà très riche. On fait le point.

Le Festival de Cannes doit encore annoncer le film choisi pour faire l'ouverture d'Un Certain Regard et celui qui sera projeté lors de la "dernière séance" après le palmarès le 17 juillet.
Le Festival de Cannes doit encore annoncer le film choisi pour faire l'ouverture d'Un Certain Regard et celui qui sera projeté lors de la "dernière séance" après le palmarès le 17 juillet. © Festival de Cannes

Les films projetés pour cette première compétition depuis la crise sanitaire étaient dévoilés, comme chaque année, lors d'une conférence de presse ce 3 juin dans un cinéma parisien, et retransmise en ligne. Comme tous les ans cette fois ! Ce 10 juin, 9 films viennent compléter la Sélection officielle.

Ces nouveaux entrants sont :

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Festival de Cannes (@festivaldecannes)

Manque encore un film !

Le Festival de Cannes doit encore annoncer le film choisi pour faire l'ouverture d'Un Certain Regard et celui qui sera projeté lors de la "dernière séance" après le palmarès le 17 juillet.

Le Festival doit se tenir cette année du 6 au 17 juillet et ce après la levée prévue des jauges et de la plupart des restrictions sanitaires en France. Reste à savoir si les personnalités, notamment américaines et asiatiques pourront se déplacer.

Revoir l'annonce de la sélection des 61 films en sélection dont 24 en compétition:

"Elle s'est terminée hier soir très tard et sera encore évolutive !" selon Thierry Frémaux, délégué général du festival.

On sait de cette 74e édition que :

On y trouvera 12 salles et 2 450 fauteuils, ce multiplexe cinématographique situé avenur Francis Tonner est déjà nommé : Cineum Cannes.

Cette distinction, attribuée dans le passé à Jane Fonda, Jean-Paul Belmondo ou encore Agnès Varda, "salue un parcours artistique brillant, une personnalité rare et un engagement discret mais affirmé pour les grands sujets de notre époque". L'actrice aux deux Oscar sera également l'invitée d'honneur de la cérémonie d'ouverture
du Festival.

La sélection est faste, avec de nombreux cinéastes de renom sur les rangs pour succéder à la Palme d'Or 2019, "Parasite" du Sud-Coréen Bong Joon Ho. 

THE FRENCH DISPATCH de Wes ANDERSON est un film tourné à Angoulême, dans le sud-ouest de la France, qui était déjà prêt pour l'an dernier et pourra fournir son quota de stars au tapis rouge: outre Bill Murray, l'acteur fétiche du réalisateur, le casting réunit Tilda Swinton, Timothée Chalamet, Adrien Brody, et côté français, Léa Seydoux et Mathieu Amalric.

"Annette" marquera le retour sur les écrans du cinéaste Leos Carax, auteur des "Amants du Pont neuf" en 1991 et dont le dernier film, "Holy Motors" a bientôt dix ans. Présenté en ouverture du festival, cette comédie musicale rock, dont la bande originale et le scénario sont signés du mythique groupe américain Sparks, réunit
deux stars : Marion Cotillard et Adam Driver. Ce Leos Carax fera l'ouverture le 6 juillet visible aussi en salle pour le public.

Dans un tout autre genre, Paul Verhoeven ("Basic Instinct", "Elle"), cinéaste dont les films ont un parfum de scandale, promet de ne pas laisser indifférent avec "Benedetta" un film sur une nonne lesbienne au XVIIe siècle, interprétée par Virginie Efira.

Benedetta sortira en salles le 9 juillet.

L'Italien Nanni Moretti, Palme d'Or en 2001 pour La Chambre du fils, revient avec Tre Piani. Il se penche sur trois familles vivant dans le même immeuble.

Les autres films en compétition : Avec des habitués > LINGUI de Mahamat-Saleh HAROUN > UN HÉROS (A Hero) de Asghar FARHADI après "Everybody Knows", tourné en Espagne avec le couple star Penelope Cruz et Javier Bardem, le cinéaste filme un thriller en Iran.

> TOUT S’EST BIEN PASSÉ de François OZON qui filme pour la première fois Sophie Marceau, dans un récit poignant sur la fin de vie et l'euthanasie.
> TITANE de Julia DUCOURNAU avec Vincent Lindon. Après "Grave", la cinéaste imagine une histoire d'enfant retrouvé et de meurtres en série. 

> MEMORIA de Apichatpong WEERASETHAKUL > NITRAM de Justin KURZEL >  PAR UN DEMI CLAIR MATIN de Bruno DUMONT >  PETROV’S FLU de Kirill SEREBRENNIKOV > RED ROCKET de Sean BAKER.

Pour la première fois en compétition Joachim LAFOSSE et son film LES INTRANQUILLES > Un habitué Jacques AUDIARD et  LES OLYMPIADES > Elle était là il y a 20 ans, Catherine CORSINI revient avec un film d'actualité sur la crise des "Gilets jaunes" et ses conséquences LA FRACTURE.

 JULIE (EN 12 CHAPITRES) (The worst person in the world) de Joachim TRIER > HYTTI NRO 6 (Compartment NO.6) de Juho KUOSMANEN > HAUT ET FORT (Casablanca beats) de Nabil AYOUCH > HA'BERECH (Le genou d’Ahed / Ahed’s knee) de Nadav LAPID > DRIVE MY CAR de Ryusuke HAMAGUCHI > BERGMAN ISLAND de Mia HANSEN-LOVE.

 "FRANCE" de Bruno Dumont avec Léa Seydoux, Benjamin Biolay et Blanche Gardin sur le système médiatique via l'histoire de France, journaliste star de télévision.

 "FLAG DAY" de Sean Penn (Etats-Unis) où il joue un père menant une double vie.

Après le réalisateur mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu en 2019, et Cate Blanchett en 2018, Spike Lee, réalisateur afro-américain de 62 ans, très engagé pour la défense de la cause noire et des minorités présidera le jury de l'édition 2020 du Festival de Cannes... Pardon, 2021 ! Il avait déjà été casté pour cette de l'an dernier.

La composition du jury, n'a pas encore été dévoilée. L'affiche officielle non plus.

Voitures hybrides, suppression des bouteilles d'eau, raccoursicement du tapis rouge... tant de mesures que l'organisation du Festival de Cannes veut mettre en place pour cette édition prévue en juillet en pleine période d'affluence estivale. Autre nouveauté : la création d'une section éphémère consacrée aux questions environnementales.

Cette année était donc une exception, liée aux restrictions sanitaires mises en place par le gouvernement. Sur la plan logistique, le délégué général du Festival, Thierry Frémaux a appelé à la "prévention" et à la "prudence" arguant que l'épidémie de Covid-19 n'était pas encore "vaincue". 

Cette 74e édition du Festival sera le premier grand événement mondial à sa dérouler depuis le début de la pandémie.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de cannes cinéma culture international art