Enchères: des défenses d'éléphant à prix d'or

La maison de ventes Cannes Enchères proposait samedi une vente exceptionnelle consacrée aux objets en ivoire. Parmi eux, des défenses d'éléphant, adjugées plus de 63 000 euros. La vente d'ivoire est très contrôlée: seuls les objet importés avant 1976 sont autorisés. 

© J.F Fuster/France 3 Côte d'Azur
Des défenses d'éléphants, des statuettes... Au total, près de 900 kilos d'objets en ivoire étaient proposés à la vente samedi par la maison Cannes Enchères. Une vente considérée comme "de prestige" puisque l'ivoire, notamment les défenses d'éléphant, s'arrache à prix d'or. Avec un total de vente de 625.000 euros, pour 910 kilos de défenses, il s'agit d'un record mondial pour une vente privée. 

Signe extérieur de richesse

Toutes les défenses mises en vente hier ont trouvé preneur: la plus grosse paire, pesant 37 kilos et mesurant 247 cm, a été adjugée 63 750 euros. Les clients les plus intéressés viennent d'Asie ou du Moyen-Orient, où elle sont considérées comme un signe extérieur de richesse, notamment en Chine, où les nouveau riches en font un accessoire indispensable. 

"Là-bas, posséder une paire d'ivoire, c'est comme posséder une grosse voiture: plus on est riche, plus on on possède une grosse paire d'ivoire", explique Me Nicolas Debussy, commissaire priseur. 


.

D'où viennent ces défenses?

Souvent, ce sont des retraités qui ont vécu en Afrique et qui se sont installés sur la Côte d'Azur qui se séparent de leur souvenir, auxquels ils sont pourtant très attachés, pour allonger leur petite  pension de retraite. 

Un marché très surveillé

Pour éviter le braconnage des éléphants, qui sont une espèce protégée, le commerce de l'ivoire est très réglementé. Seuls les objets dont on peut prouver qu'ils ont été importés avant 1976 sont autorisés (avec certaines dérogations pour les ceux entrés dans l'union européenne avant 1990). 
Les commissaires priseurs multiplient donc les contrôles et demandent des documents: certificat d'abattage, permis de chasse, bon de transport, contrat de travail en Afrique sont autant de preuves que l'objet a bien été importé en toute légalité.

durée de la vidéo: 01 min 47
Ventes aux enchères record ivoire
Intervenants: 
Nicolas Debussy, commissaire priseur
David Ta, acheteur potentiel
Alexandre Debussy, directeur associé Cannes Enchères



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société écologie environnement douanes