Festival de Cannes : Il y a 30 ans, le Grand Bleu était projeté et ce n'était pas gagné...

Festival de Cannes : Il y 30 ans, le Grand Bleu était projeté... Montage avec AFP / © AFP
Festival de Cannes : Il y 30 ans, le Grand Bleu était projeté... Montage avec AFP / © AFP

Le film avait dans un premier temps été mal accueilli par la critique, et en partie sifflé lors de la présentation au festival de Cannes 1988. Luc Besson en gardera une certaine rancune. 30 ans après le Festival lui rend hommage.

Par Anne Le Hars

> 11 mai 1988 : En direct du Palais des Festival de Cannes, la montée des marches des "vedettes" comme on le dit alors, dont Marisa Berenson, Christophe Malavoy et toute l'équipe du film "Le grand bleu". Leur arrivée est soulignée par un extrait de la bande sonore du film. On aperçoit : Luc Besson, Rosanna Arquette, Jean Reo et Eric Sera.Vêtus de costumes bleus, les acteurs font le show sur le tapis roue, ils ne savent pas encore que les critiques de cinéma ne vont pas leur faire de cadeau...
> 12 mai, lendemain de projection. De bonnes réactions et une interview de Luc Besson. Ambiance positive et compromis :
Dans Le Monde, Michel Braudeau pense que « Très beau, inclassable et déconcertant, le Grand Bleu se penche autant sur l'amour des dauphins que sur le vertige intérieur de son plongeur métaphysique ».

> Septembre 1988, quand la presse se demande pourquoi le film est devenu un phénomène :
Le film a ensuite reçu six nominations aux César (dont celui du meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur) dont il en emporta le César de la meilleure musique et du meilleur son.

Et aujourd'hui ?

Sur la plage de Cannes en ce mois de mai 2018... Qui se souvient encore de la musique et de ce film devenu culte ?




Séance au cinéma de la plage ce vendredi soir au Festival à 21H30

Une présentation de Gaumont sera projetée. Restauration 2K, travaux image effectués par Eclair, son restauré par L.E Diapason en partenariat avec Eclair. Séance organisée à l’occasion des trente ans de la projection du film en ouverture du Festival de Cannes 1988. Le film sera projeté au Cinéma de la Plage. Durée 2 heures 18.

L'histoire :

Depuis l'enfance, une rivalité oppose deux fans de plongée, le Français Jacques Mayol et l'Italien Enzo Molinari. À l'âge adulte, ils continuent à s'affronter, descendant toujours plus profond, en apnée. Un jour, Jacques rencontre Johanna, qui travaille avec un professeur venu étudier les réactions d'un corps immergé sous la glace, et c'est le coup de foudre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Cannes sur culturebox

toute l'actu cinéma

Les + Lus