Festival de Cannes. TikTok investit la Croisette : entre vidéos courtes et cinéma d'auteur, mélange des genres assuré !

Publié le Mis à jour le

Pour la première fois, le réseau social chinois est partenaire officiel du Festival de Cannes, aux côtés de France Télévisions et Brut. La présence de ce spécialiste des vidéos très courtes peut surprendre car sur la Croisette, on a plutôt l'habitude de voir des films d'auteurs.

"Ceci n'est pas un film, c'est un TikTok", la campagne de publicité cannoise du réseau social a des airs de provocation.

Pour sa 75e édition, le Festival de Cannes sort des sentiers battus et ose passer le cap du partenariat officiel avec le nouveau réseau social de tous les influenceurs : TikTok. (France 3 Côte d'Azur y est aussi d'ailleurs !)

Le réseau social compte plus d'un milliard d'utilisateurs dans le monde. Il n'est pas certain qu'il court après le public des habitués du Festival... En revanche, c'est l'occasion de développer sa fibre artistique.

Des prix distribués par TikTok pour des courts-métrages

TikTok organise une compétition de films (très) courts appelée le #TikTokShortFilm. Les vidéos doivent durer entre 30 secondes et 3 minutes et avoir été publiées sur TikTok avec le hashtag #TikTokShortFilm entre le 15 mars et le 8 avril.

Une cérémonie récompensera trois films ce vendredi 20 mai.

Le jury est composé de Angèle Diabang, réalisatrice et productrice de film sénégalaise, Camille Ducellier, réalisatrice de film française, Basma Khalifa, cinéaste et réalisatrice soudanaise et Khaby Lame, le TikTokeur italien qui a le plus de succès en Europe, qui compte plus de 138 millions d'abonnés sur la plateforme.

De l'eau dans le gaz

Ce jury devait être présidé par Rithy Panh, un réalisateur franco-cambodgien. Toutefois, celui-ci a décidé de démissionner de sa fonction, estimant que le réseau social ne lui laissait pas assez de "liberté", indique l'AFP. 

Il faut que TikTok comprenne qu'un jury c'est souverain. Vous pouvez choisir des films, ça s'appelle la sélection, choisir le jury, mais après il faut laisser le jury faire son travail.

Rithy Panh

Déjà de l'eau dans le gaz pour la première année de partenariat entre TikTok et le Festival de Cannes. Ce retrait du jury le rend "triste", "d'autant que certains films sont vraiment de bonne qualité", a-t-il insisté auprès de l'AFP, rappelant son "soutien" aux auteurs.

Le lauréat que le jury choisira pour le Grand Prix recevra une dotation de 10 000 euros et les prix pour le meilleur montage et le meilleur script recevront, quant à eux, 5000 euros.

Par ailleurs, le réseau social s'est également allié avec la Mairie de Cannes pour un concours réservé aux lycéens cannois. Comme pour le #TikTokShortFilm, aucune thématique n'était imposée et les créateurs devaient réaliser une vidéo entre 30 secondes et 3 minutes.

La classe qui remporte le concours reçoit un prix de 1 000 euros.

"TikTok est une plateforme de passionnés"

Pour s'assurer de faire effet, TikTok a invité à Cannes des créateurs qui rencontrent un très grand succès sur la plateforme. Sur le tapis rouge dès le premier soir du Festival, on a donc retrouvé en direct sur TikTok, Nikkie Turorial, une influenceuse beauté qui compte plus de 5 millions d'abonnés, ou encore, côté français, Terry Ltam, TikTokeur spécialisé en cinéma et pop culture. 

Terry Ltam, qui compte plus de 270 000 abonnés sur son compte, vient pour la première fois au Festival de Cannes et il n'en revient toujours pas : "Je regarde ça depuis que je suis gosse !" 

Pour lui, ce réseau social a toute sa place sur la Croisette :

C'est le meilleur moyen pour mettre la lumière sur le cinéma d'auteur. TikTok est une plateforme monstrueuse qui a une force de frappe extraordinaire. Il est important de pouvoir utiliser cette plateforme qui parle tant aux jeunes pour dire qu'il n'y a pas que les Marvel et les blockbusters mais qu'il y a aussi des films géniaux au Festival de Cannes.

Terry Ltam

"TikTok c'est une plateforme de cinéphiles parce que c'est une plateforme de passionnés", d'après Terry Ltam.

Toutefois, il ne peut s'empêcher de ressentir un "syndrome de l'imposteur". "Je ne sais pas si j'ai envie de monter les marches, explique-t-il. Je me dis que je suis pas légitime à monter ces marches après avoir vu Forest Whitaker les monter mardi soir. Je ne suis pas acteur et je me dis que la montée des marches c'est réservé à ces acteurs, réalisateurs, ces grands !"

Même parmi les têtes pensantes du Festival, on peut penser que ce partenariat est aussi vu comme inattendu. Ce partenariat "nous permettra de partager la magie du festival avec une audience plus large et mondiale, mais tout autant cinéphile", avait ajouté le délégué général du festival, Thierry Frémaux il y a quelques semaines lors de l'annonce du partenariat. 

En tout cas, une chose est sûre, Thierry Frémaux a admis qu'il n'avait pas de compte TikTok !