Un projecteur de cinéma Kinoton vendu aux enchères par la ville de Cannes : le même que celui de "La Cité de la peur" !

Il s'agit d'une pièce unique mise à prix s'élève à 200 euros. Vous souhaitez acquérir ce projecteur, qui a fait les grands jours du Festival de Cannes et mis à l'honneur dans le film "La Cité de la peur"? Vous avez jusqu'au 7 mai prochain pour enchérir en ligne. Les réseaux sociaux s'affolent.

Voici le projecteur Kinoton qui a été utilisé pendant des années pendant le Festival de Cannes.
Voici le projecteur Kinoton qui a été utilisé pendant des années pendant le Festival de Cannes. © FTV

L'annonce a été publiée sur le site Agorastore, la référence des ventes aux enchères en ligne des biens des mairies, des organismes publics et des grandes entreprises.

Le bien est présenté comme suit : 

Amateur de cinéma, ce projecteur KINOTON modèle FP16 ou FT18, historique du Palais des Festivals de Cannes, est une vraie pièce unique. Equipé de l'option double bande permettant de lire le son enregistré sur une bande magnétique 16mm séparé de l'image . Il possède également une lanterne KINOTON KIN 104N équipé d'un bruleur au xénon USHIO 700W opérationnelle. La lanterne permet d'équiper le projecteur de lampes allant jusqu'à 200w.

AGORASTORE

La mise à prix est fixée à 200 euros, et pour voir le projecteur, il faut prendre rendez-vous. Le projecteur est imposant : 1,80 mètre de hauteur, 1,31 mètre de longeur pour une largeur de 55 centimètres. Enfin son poids total est tout de même de 150 kilos ! C'est la ville de Cannes qui le propose à la vente depuis le 22 avril.

Il s'agit d'un projecteur de la salle Miramar exactement, mais pas du Palais des festivals. Il est depuis une trentaine d'année dans cette salle de la ville et n'avait plus d'utilité. Alors au lieu de jeter, nous préférons proposer à la vente avec une mise à prix modeste pour être accessible au plus grand nombre

nous a précisé la mairie.

D'autres ventes insolites aussi sont en ligne (lots de parasols de plage, magnétophone, passoire à manche...)

Une première enchère

On l'appellera Jer et l'homme est un Cannois pur souche. Depuis que l'annonce a été publiée, il est comme un fou. Pour lui, comme pour beaucoup de Cannois, un film fait référence : "La cité de la peur". Sortie en 1994, cette comédie policière française a été écrite par Les Nuls et réalisée par Alain Berbérian. Même si il est bien précisé dans la petite annonce que "le projecteur n'est pas celui présenté dans le film "La Cité de la Peur". Il s'agit d'un modèle similaire."

L'histoire de se film se déroule dans les années 1990 durant le Festival de Cannes, les projectionnistes d'un mauvais film d'horreur nommé Red Is Dead sont assassinés successivement par un mystérieux tueur armé d'un marteau et une faucille comme dans le film. 

Et c'est le projecteur historique du palais des festivals de la marque Kinoton, celui qui figure également dans le film "La cité de la peur" qui est mis aux enchères.

J'avais 11 ans quand le film est sorti... Pour moi comme pour les Cannois, "La cité de la peur", c'est cultissime ! J'ai vu le tournage du film, je veux vraiment acheter ce projecteur, c'est pour moi un symbole, comme un lieu de pélerinage !

Jer, Cannois

Certes, le projecteur est extrêment volumineux mais il n'en a cure. Il est prêt l'acheter, et à libérer la place nécessaire pour voir l'objet chez lui. Il a porté la première enchère.

Un projecteur de collection

Il y avait 6 à 7 bobines à enchaîner pour un seul film.
Il y avait 6 à 7 bobines à enchaîner pour un seul film. © FTV

De la marque Kinoton, ce projecteur nécessitait la présence d'un opérateur. Chaque film comportait 6 à 7 bobines qu'il fallait enchaîner sans que le spectateur, assis dans la salle de cinéma, ne s'en aperçoive.

Aujourd'hui, des fichiers numériques ont rempacé les bobines. Ils sont copiés puis stockés dans un serveur informatique. Du coup, les projecteurs de 35 millimètres passent pour des antiquités et ils n'ont pas de prix.

Ou plutôt si ! 200 euros au départ ! 

La vente agite les réseaux sociaux

En quelques heures, les offres se sont succédées. Ce vendredi matin, 7 enchères sont portées pour un montant maximun de 331 euros. 

Très amusés, les internautes s'amusent et font référence sans fin à ce film devenu culte sur la Croisette :

Même Pierre Lescure, actuel président du Festival du film joue le jeu et réponds à notre question : voulez-vous l'acheter ?

On saura le 7 mai prochain à 18h17, quel sera son prix d'attribution. Jer, lui, guettera les enchères jusqu'à la fin, en croisant les doigts !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de cannes cinéma culture insolite réseaux sociaux société