Coronavirus : le réseau de bus réduit à 5 lignes à Cannes, gratuit pour les soignants à Nice et dans les TER

TER en gare de Nice Riquier / © France 3 Côte d'Azur
TER en gare de Nice Riquier / © France 3 Côte d'Azur

La région Paca et les communes de Nice et Cannes adoptent de nouvelles mesures dès ce mardi pour faciliter les déplacements des personnels de santé et limiter ceux des autres, qui doivent restés confinés.

Par Michel Bernouin

A Nice, la stratégie évolue dès ce mardi. Après avoir annoncé que ne circuleront plus, à partir de mercredi, qu'une rame de tram toutes les 30 minutes jusqu’à 22 heures et aucun bus sauf ceux "desservant des établissements de santé, aux heures de prise et de fin de service", la mairie de Nice adapte ses mesures.

Elle a indiqué ce lundi soir tabler plutôt sur "une fréquence de tramway d’une rame toutes les 10 minutes, jusqu'à 23h, afin que les passagers puissent conserver entre eux un espace de sécurité suffisant à l’intérieur de la rame et respecter les mesures sanitaires."

Gratuit pour les soignants

Dans un communiqué de presse la ville ajoute que "Christian Estrosi a décidé de mettre en place, pendant la durée du confinement, la gratuité des transports publics pour tous ceux qui exercent une mission de service public prioritaire. Si parmi ces personnes, certaines ont un abonnement, ce dernier sera prolongé d’une période correspondant à la durée de la crise."
 

Dans les TER et les autocars aussi

Cette gratuité doit aussi s'appliquer dans les autocars et les trains express régionaux (TER), sur simple présentation de leur carte professionnelle ou d'un attestation de l'employeur, a annoncé Renaud Muselier, le président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, autorité compétente en matière de transports régionaux.
 

"Réduction drastique" dans l'agglo de Cannes

Le maire de Cannes a quant à lui annoncé ce lundi soir une "réduction drastique du service public des transports sur le territoire de Cannes Lérins".

Dès ce mardi 24 mars, seules 5 lignes "qui desservent les sites des centres de soin essentiels et des principales surfaces commerciales" seront en service, "à raison d’un départ toutes les heures de 5 heures du matin à 21 heures, avec un service spécial à 21h30 avant le couvre-feu.
 

Une mesure décidée "afin que les personnels soignants puissent continuer à se rendre sur leurs lieux de travail et pour que les personnes isolées dépourvues de moyens personnels de transport puissent faire leurs courses."

Il s’agit des lignes :
• Palm Express A et B ;
• La ligne 1 ;
• La ligne 2 qui dessert l’hôpital Simone Veil de Cannes ;
• La ligne 4 qui dessert la polyclinique Oxford.

Parmi les lieux désignés comme essentiels :
- l’hôpital Simone Veil de Cannes et les établissements de santé privés (clinique du Méridien, Hôpital Privé Arnault Tzanck, la polyclinique Oxford etc.)
- les centres villes ;
- les cabinets médicaux ;
- les pharmacies ;
-les commerces alimentaires de première nécessité.

A Cannes, les conducteurs seront en outre "tous pourvus de gants de protection et de gels hydroalcooliques et seront équipés, dès mardi 24 mars, de masques FFP2". La commune dispose donc d'un stock de ces fameux masques de haute protection que réclament, parfois en vain, les soins en contact étroit avec des malades du coronavirus.

Dans plusieurs communes, dont Nice et Cannes, des taxis proposent depuis ce lundi de transporter gratuitement les personnels de santé.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus