Covid dans les Alpes-Maritimes et port du masque : le Préfet annonce un durcissement des mesures

Comme on pouvait s'y attendre et face à de mauvais chiffres concernant le taux d'incidence, le Préfet des Alpes-Maritimes vient d'annoncer que le port du masque serait désormais obligatoire quasiment partout tant en extérieur qu'en intérieur. Explications.
Le port du masque sera de nouveau quasiment obligatoire partout dans les Alpes-Maritimes.
Le port du masque sera de nouveau quasiment obligatoire partout dans les Alpes-Maritimes. © Philipe Arnassan Maxppp

La situation n'était plus tenable. Un taux d'incidence dans le département des Alpes-Maritimes à 407 pour 100 000 habitants et la part du variant Delta qui s'élève à 91% des cas constatés. Et un taux de positivité élevé de l'ordre de 3,8%.

C'est pourquoi de nouvelles mesures entrent en vigueur, une liste très étendue et complexe dans sa lecture mais que l'on peut résumer ainsi.

Finalement, la préfecture autorise la musique sur les terrasses des bars et des restaurants

La préfecture des Alpes-Maritimes a précisé dimanche après-midi son arrêté pris dans la matinée annonçant l'interdiction de "l’activité musicale amplifiée dans l’ensemble des communes du département."

Dans un mail adressé aux médias, le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez précise que l'arrêté d'interdiction "ne concerne pas les festivités organisées à l'initiative des collectivités publiques, ni les cafés, bars et restaurants et leurs terrasses, où s'appliquent les protocoles sanitaires." 

Obligation de porter le masque :

-sur les marchés couverts et de plein air

-sur les brocantes, braderies, vide-greniers

-les voies urbaines quand piétonnes

-les galeries commerciales et les parkings qui y conduisent lorsqu'on est à pied

-lors de manifestations

-dans un périmètre de 50 mètres autour des crèches et écoles et tout établissement recevant du public

On pourra cependant se passer du masque dans les espaces verts et naturels donc les plages ou dans le cadre d'une activité sportive. Une tolérance sera acceptée pour les personnes malades ou en situation de handicaps.

Des mesures qui sont valables au moins jusqu'au 16 août prochain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société musique culture