Covid : pourquoi la situation sanitaire de Monaco est-elle si différente de la France ?

Certes le taux d’incidence augmente en Principauté, y compris chez les jeunes, ainsi en juin, près de 60% des résidents contaminés avaient entre 0 et 29 ans. Ces derniers jours le nombre de cas quotidien a augmenté dans la population générale. Pourtant on est très loin du scénario catastrophe.
Les affichettes comme celles-ci ont fleuri à Monaco ces derniers jours
Les affichettes comme celles-ci ont fleuri à Monaco ces derniers jours © Laurent Meney

En cette belle matinée de dimanche 25 juillet, personne n’échappe sur la place du Casino au spectacle des traditionnels selfies de touristes. A deux pas, séance là aussi de photos devant l’hôtel de Paris, près de très beaux spécimens de voitures.

Et les masques ? obligatoires de nouveau sur le Rocher depuis le 24 juillet, l’information est encore mal connue, surtout de la part des étrangers car, sur la Côte d’Azur, les arrêtés municipaux sont différents, là le port du masque sur les lieux fréquentés est de mise, ailleurs non. Pas simple.

Dans les cafés, en terrasse comme en intérieur, pass sanitaire obligatoire
Dans les cafés, en terrasse comme en intérieur, pass sanitaire obligatoire © Laurent Meney

Il y a pourtant des signes qui ne trompent pas. Ainsi le petit rappel à l’ordre sans mot prononcer d’un employé de la SBM, la Société des Bains de Mer auprès d’une touriste qui s’exécute immédiatement. Sur la terrasse qui fait face au Casino, remplie au deux tiers, le pass sanitaire est exigé, quelques uns se font refouler. Ils ne disposent pas visiblement du fameux sésame.

En matière sanitaire la politique de la Principauté a toujours été différente de celle de la France étant précurseur sur sa voisine dans la mise en place de dispositions (couvre-feu, limitation d’accès à Monaco pour les non-résidents)

Chaque jour, faisant preuve d’une parfaite transparence, les services du gouvernement publie un état des lieux sanitaires en temps réel. Et c’est vrai que ces dernières heures les chiffres ne sont pas bons. Le 24 juillet par exemple le nombre de cas de patients atteints par le Covid était de 22 quand il était d’un peu plus de 10 la semaine précédente.

Petits selfies devant le Casino où les masques tombent un peu facilement parfois
Petits selfies devant le Casino où les masques tombent un peu facilement parfois © Laurent Meney/France Télévisions

Mais la force de Monaco c’est le suivi de ses malades et ce, depuis le début. Ainsi à l’instant T, 101 personnes sont suivies par le Centre de Suivi à Domicile. Et puis surtout les hospitalisations sont faibles : 12 personnes dans les services de réanimation. Au plus fort de la pandémie les services hospitaliers n’ont jamais débordé.

Nouveau variant

L’arrivée du nouveau variant en Europe a cependant un peu douché l’optimisme qui était de mise sur le Rocher. Delta a occasionné un tour de vis, notamment en raison de la contamination encore jamais vue des cas de covid repérés chez les 0 à 29 ans. Ils représentent désormais 60 % des résidents. C’est pourquoi le port du masque est à nouveau obligatoire pour les plus de 5 ans sur l’ensemble du territoire monégasque à l’exception des plages.

Globalement, lors de notre reportage, nous constatons que le masque est porté même si explique le gouvernement, "le relâchement constaté du respect de la réglementation actuelle dans les zones de port du masque et le renforcement de la protection sanitaire justifient de remettre en oeuvre cette obligation."

Quant au pass sanitaire, à Monaco, on affiche clairement la couleur, "il s’agit d’éviter l’importation du virus et d’éviter un report de clientèle non-vaccinée sur les établissements monégasques." Car même si le chiffre n’est pas connu, un très grand nombre de monégasques seraient vaccinés, ici peu de récalcitrants. Et impossible de faire sans.

Dans ce café à deux pas de la gare, nous commandons un café, en terrasse, le cafetier exige le pass et nous montre le texte réglementaire signé du gouvernement. Imparable. Un pass exigé aussi pour les spectacles et manifestations sportives avec une jauge à 70%. En cela Monaco suit peu ou prou la France et déremboursera les tests PCR à compter du 15 août prochain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monaco covid-19 santé société international